Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

mercredi 27 octobre 2010

Objectif lune


- C'est fou... On est partis hier soir et le boulevard est encore noir de monde...

- Comme quoi, même si l'enveloppe disparaît, le parfum continue d'enivrer et la mémoire fait durer le plaisir...

- Bravo pour le faux-plancher de la voiture au fait, je ne connaissais pas l'existence de cette trappe. Par contre, j'ai moins aimé les deux heures dans les égouts en pleine nuit !

- Oui, et bien remercie-moi plutôt ! Parce qu'avec ton cinéma mégalo là, t'as failli nous faire écraser comme des fourmis !

- Je voulais voir si d'autres pouvaient encore me désirer...

- En te mettant sur le toit de la voiture en porte-jarretelle ? Mais t'es pas bien Simone ? La ville entière s'est vidée de ses hommes, tu as fait régner un instinct animal pendant des heures ! N'importe quel porte-jarretelle sur le toit d'une voiture au milieu d'une foule aurait provoqué le même effet !

- Merci Raoul... Après l'hôtesse, la femme banale... N'importe quel
porte-jarretelle tu dis ? Parfait, demain, on y retourne, et tu montes sur le toit en bas résille, juste pour voir la nature de l'instinct que tu feras régner...

- Il faut comparer ce qui est comparable Simone !

- Alors je vais appeler Paulette, et tu verras que c'est ta femme qui fait la différence, pas la dentelle !

- Paulette ? Pardon, j'aime beaucoup ta soeur mais elle a autant de sex-appeal qu'une nageuse est-allemande.

- Donc, c'est ta femme qui a fait la différence...

- Arrête, tu sais très bien ce que je veux dire Simone... Tu as été un poil susceptible, et comme d'habitude, tu es devenue un volcan qui crachait sa colère brûlante...

- Pas faux...

- Tu crois que je ne te désire plus ?

- Si, bien sûr, d'ailleurs, en ce moment, tu ne quittes pas des yeux ton objectif. Et moi, je fais pareil...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire