Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

mercredi 27 octobre 2010

Breaking News


(le présentateur télé, en fond)

- Cela fait maintenant huit heures qu'une femme a mis le feu à la ville sans aucune violence ni même une seule flamme, si ce n'est celle qu'elle a semblé allumer parmi les 7867 hommes (7867 selon Simone, 12 selon Raoul) qui continuent d'affluer vers la voiture de la pyromane des sens. Cette femme se prénommerait Simone, elle serait avec son mari, dans une voiture, en petite tenue, en train de dormir sur la banquette arrière, après être montée sur le toit de la voiture pour inviter qui voudrait la suivre à dîner avec elle. Si on ne sait toujours pas à l'heure où je vous parle si la belle s'est endormie, la foule masculine est, elle, bien réveillée, et crie des "libérez Simone !" depuis hier soir. A noter que ce matin, 3429 femmes ont manifesté devant le palais de justice, au son de "Arrêtez Simone !" et plus de 4000 crient encore plus fort, sur le trottoir d'en face, des "Continue Simone !". On pense que les premières sont jalouses et que les autres sont ravies de regarder la télévision tranquillement et de dormir seules dans le grand lit. La police devait intervenir, mais le tas d'uniformes empilés au pied de la voiture laisse à penser que le coeur de l'homme a prévalu sur la raison d'état, et que cette incroyable Simone a donné naissance aux forces du désordre au sein même des gardiens de la paix.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire