Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

vendredi 28 mai 2010

Symphonie conjugale


- Simone, qu'est-ce que tu fais avec ton sac à main ?

- Je fais semblant d'écouter la radio, j'ai lu ça dans un livre de science-fiction...

- C'est quoi l'intérêt ?

- J'adore la musique...

- Bah oui mais là y'a rien ! C'est ton sac !

- Bon, Raoul, tu me laisses oui ? Va retrouver ton cochonnet et laisse-moi tranquille avec ma musique...

- Et ben ça promet le futur... Et pourquoi les gens vont porter une radio sur l'épaule, on entend mieux c'est ça ? Ils vont être aussi cons que ça dans le futur ? Ils peuvent pas mettre plus fort en laissant la radio sur l'étagère, ou sur le sable, ou inventer une espèce d'iPod qui serait quand même bien plus pratique ?

- une espèce de quoi ???

- iPod, c'est le petit Steve qui m'en a parlé, le fils des ricains, les Jobs. Il a huit ans, il fait des dessins de fou, il imagine des objets incroyables, on prenait l'apéro avec son père, et il est venu, avec ses dessins, une pomme un peu croquée, et plein d'appareils avec des puces, des processeurs, des machins, j'ai pas tout compris, mais ça avait un parfum de futur en tout cas...

- Ah oui, le copain du petit Bill qui parle d'ordinateurs toute la journée... Ils ne feront jamais rien ces petits, des rêveurs...

- Oui, les Degrenne disent pareil de leur petit Guy, qui traîne souvent avec les petits américains... Bon, et c'est quoi là à la radio ?

- La mer... qu'on voit danser le long des golfes clairs...

- Forcément... et comment elle fonctionne ta radio du futur, avec une grande rallonge que tu branches dans le bar de la plage à trois kilomètres ?

- C'est une radio photovoltaïque...

- J'en ai marre de tes anachronismes Simone...

- Pourtant, mon Raoul, tu aimes bien quand je parle de mon admiration pour toi...

- Je ne vois pas le rapport.

- Il y en a pourtant un... Je parle de quelque chose qui n'existe pas encore...

- aaaarrrgggghhhh

1 commentaire:

  1. On les sent, les bonnes ondes, quand on lit Simone et Raoul.
    Ils sont vraiment fabuleux ;)

    RépondreSupprimer