Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

jeudi 24 novembre 2011

Rendez-vous en terre inconnue (3ème et dernière partie)



Alors qu'ils attaquaient leur quatrième heure d'ascension à pied pour arriver au village des Lolos noirs, perché tout en haut des magnifiques montagnes nord-vietnamiennes, Simone pestait, entre deux pauses consacrées à la difficile reprise de son souffle :

- Tu me rappelleras de ne plus jamais partir en vacances avec toi Raoul ?

- Profite un peu... C'est un cadeau exceptionnel... Tu n'auras plus jamais un cadeau pareil...

- J'espère bien ! Tu parles d'un cadeau ! La prochaine fois, c'est avion - taxi - lieu de vacances ou je reste à la maison !

- On arrive... Regarde, ils nous attendent...

- Je vais te prendre un bain moi... Et demain, tu expliqueras à tes nouveaux amis que personne ne vienne me réveiller avant midi... J'ai fait autant d'efforts que si j'avais fait une année de shopping en une seule journée...

- L'endroit est préservé de tout... Ça valait tous ces efforts non ?

- Mais ça sert à quoi d'habiter si haut franchement ? En plus c'est con, ils sont plus près du soleil et c'est dangereux pour la peau. Et aussi pour les yeux ! Après ils ont les yeux bridés et ils s'étonnent...

- Arrête de te plaindre un peu... Dis-leur bonjour avec la main, et souris, on croirait que tu vas mourir là.

- Je ne suis pas loin figure-toi ! Je viens de me taper l'Himalaya en tongs et je suis à 279 pulsations minute donc oui, c'est possible que je finisse ici, bouffée par les vers d'Orient !

Les présentations furent chaleureuses, les sourires généreux faisaient presque oublier les efforts consentis pour découvrir ce peuple dont les valeurs de cohésion et de travail représentaient une extraordinaire leçon de vie. Mais quand le chef annonça le programme du lendemain, avec lever à 4 heures pour travailler dans les champs, Simone tiqua :

- Heu... attends chef... Quand tu dis 4 heures, tu parles du goûter là...

- Ah non non, il faut se lever à 4 heures pour être à 5 heures dans les rizières, on travaille toute la journée et on rentre à 7 heures du soir. Mais l'après-midi, seules les femmes travaillent, nous les hommes, nous nous occupons des enfants. Et toute la journée suivante c'est pareil.

- Bien sûr... Bien sûr... Et les salaires suivent ?

- On partage tout pour la communauté.

- Évidemment... Vous les avez bien élevées vos femmes dites donc ! Bravo grand chef Lolo ! Et si y'a embrouille au village, une voiture qui démarre pas ou la plomberie à changer, c'est toujours les femmes qui s'en occupent pendant que vous jouez à Pandi Panda avec les petits ?

- Nous n'avons pas de voiture, pas de plomberie, tout est en bois, nous faisons tout à la main, venez, je vais vous montrer où vous allez dormir.

- Vous pouvez me montrer les toilettes avant s'il vous plaît, j'ai une envie pas possible...

- Vous voyez le haut-plateau là-bas, sous la lune ? Vous verrez, il y a une fosse près des bœufs, vous pourrez vous soulager sans problème...

- Raoul !!! Laisse-moi résumer... Donc, tu m'emmènes en vacances dans une tribu où on dort par terre au-dessus des cochons, où les femmes bossent comme des esclaves pendant que les hommes se la coulent douce, où il faut prendre un vaisseau pour se vider la vessie et où on va manger du riz pendant quinze jours ? C'est ça ?

- Arrête de voir les choses comme ça, tu t'en souviendras toute ta vie de cette expérience...

- Oui. Toi aussi je pense... Tiens, y'a la grand-mère qui veut te parler. Pourquoi elle a les dents aussi noires ? Elle est au courant que c'est pas joli ou personne ne lui dit rien ?

- Arrête Simone ! C'est une femme adorable, elle est de l'ancienne génération, depuis toute jeune, elle mastique des feuilles locales qui rendent les dents noires. Elle le sait mais elle ne peut pas s'en empêcher...

La grand-mère s'adresse à Raoul :

- Ma fille aimerait vous épouser.

- Madame, je suis très honoré mais je suis déjà marié...

- Ce n'est pas grave, vous viendrez quand vous voulez...

Simone à la grand-mère :

- Oh dis donc Ultra Brite, t'as pas l'impression d'imposer tes coutumes là ? Il est marié Raoul, à une femme formidable ! Et bien dites-moi, vous êtes chaudasses dans la région, vous n'astiquez pas que des feuilles locales hein !

- Simone, arrête un peu s'il te plaît ! Pour elle, c'est une preuve d'amour et de confiance. Elle réagit comme une mère. Tout au fond d'elle, ce n'est que plaisir et générosité. Une mère aimante. Une femme idéale, un cœur pur.

- Bah vas-y ! Allez, va au fond des choses, j'ai compris ton petit jeu ! "Rendez-vous en mère inconnue"... allez hop ! Enchaîne Raoul ! Et moi qui croyais que tu allais m'offrir du rêve... C'est même pas du tourisme culturel, c'est du tourisme sexuel !

- Mais t'es complètement dingue ma chérie...

- Voilà, je suis dingue ! Je refuse une expérience où Koh Lanta à côté c'est le Four Seasons Bora Bora, j'en suis consciente, mais je vous quitte !

- Qu'est-ce que tu racontes ?

- Je me barre !

- Mais tu vas où ?

- A Stockholm !

- Simone reviens tout de suite !

- Et fais attention aux jeux de la grand-mère ! A mon avis, le noir, ça part pas !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire