Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

jeudi 24 novembre 2011

Le cadeau de Raoul


- Que tu es belle mon amour...

- Pourquoi t'arrêtes-tu maintenant ?

- Pour contempler ce moment délicieux, cette frontière sublime...

- Quelle frontière ?

- Celle entre deux mondes, le suggéré et le dévoilé. Si je remonte ta bretelle, c'est comme si je faisais demi-tour après avoir découvert le Nouveau Monde, si je la baisse complètement, je bascule déjà dans ce monde, je tue le désir, je suis déjà dans la possession, j'ai mis fin à mon plus grand bonheur, te découvrir. Mais si je la laisse comme elle est à l'instant, je cultive un plaisir inouï, je suspends la seconde qui précède la plus belle conquête de ma vie, une seconde éternelle... Tu es comme un cadeau que je ne veux pas ouvrir. Je trouverais que le temps passe trop vite... Tu te souviens quand nous étions enfants ? Nous ne pouvions attendre, on déballait tout, sans profiter, et puis on jouait, on se lassait, et on regrettait ce moment magique de l'attente...

- D'accord mais là, on n'est plus enfants, et le moment magique de l'attente ça va deux minutes ! Maintenant j'aimerais passer au moment magique d'après, alors tu vas ouvrir ton cadeau et tu vas jouer avec, sinon c'est moi qui vais me lasser !

- Tu ne veux pas nager un peu dans les eaux de la poésie romantique ?

- Raoul... Découvre-moi, bascule dans mon monde, possède-moi, je veux être ta plus belle conquête...

- Aaaaah... tu vois quand tu veux... Je cherche le lagon au trésor...

- Vous le trouverez dans la vallée, mais il vous faudra d'abord passer quelques sommets...

- C'est de la haute altitude...

- Vous verrez, une fois en haut, vous aurez l'impression d'avoir le souffle coupé... mais un peu plus tard, lorsque vous descendrez et trouverez mon trésor, c'est moi qui manquerai d'air...


Franck Pelé - novembre 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire