Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

samedi 13 novembre 2010

Sainte Simone


- ça y est chéri, on a fini les essayages pour la soirée déguisée de ce soir...

- Et alors ? Verdict ?

- Je suis en Sainte !

- Tu es enceinte ???

- Oui ! Je ne m'attendais pas à ça, mais dès que j'ai essayé le costume, j'ai su que c'était pour moi...

- Mais tu n'as pas eu le moindre signe avant les essayages ??

- Bah non, tout le monde était resté très discret...

- Comment ça tout le monde était resté discret ?!! Tout le monde était au courant ???

- Evidemment ! C'est le couturier qui a tout organisé, donc forcément les gens savaient ! D'ailleurs, il taille vraiment bien, je vais adorer porter son bébé...

- Mais qu'est-ce que tu racontes Simone ??? C'est qui ce couturier ???

- Et bien c'est Paul ! C'est lui qui m'a proposé de me mettre en Sainte, j'étais sceptique, mais quand je l'ai essayé, je me sentais très bien dans ce nouveau rôle.

- Mais Simone, tu me dis ça comme ça, sans remords, rien ne te choque ??

- Oui, je sais, ce n'est pas vraiment mon style, je suis plutôt tournée vers le plaisir que vers Dieu, mais c'est justement ce paradoxe qui fait un effet du tonnerre ! Tu adorerais me voir en Sainte mon chéri...

- Ah ça oui, j'aurais adoré ! Mais j'aurais préféré être le géniteur du projet !

- Mais tu n'as jamais su faire entrer une aiguille dans un chas, et puis tu as horreur des soirées où tout le monde se mélange...

- Ah parce que c'est arrivé comme ça en plus ?

- Comment veux-tu que ça arrive autrement ? Je n'aurais pas été en Sainte si j'avais suivi mon instinct, j'aurais plutôt été tigresse, et on m'a dit, attends, Paul a une idée pour toi, prends en de la graine... Et effectivement, c'est une graine de champion ce Paul ! Bon, je raccroche, il faut que je trouve un prénom pour ce soir.

- Déjà ?

- Oui, Paul est très organisé, et ce prénom me permettra d'entrer complètement dans le rôle.

- Tu sais ce que tu es Simone... ?

- Mais oui, je viens de te le dire, une Sainte ! Tu n'écoutes rien, comme d'habitude...

Un bruit sourd se fait alors entendre au bout du fil, comme si une masse venait de s'effondrer sur la moquette du salon.

2 commentaires:

  1. bravo pour cette imagination débordante !
    Je viens de vous découvrir sur FB et votre mur est un pur moment de bonheur ! J'aime votre humour mais aussi la sensibilité que vous laisser s'infiltrer dans chacune de vos pts dialogues qui leur donnent une qualité, un style d'une gde finesse !! Chapeau l'artiste !!!
    Dominique JUILLARD

    RépondreSupprimer
  2. Est-ce vraiment cette photo qui a déclenché l'ire de Modérato? C'est un blague, non? Bravo en tout cas, vous avez un vrai talent de dialoguiste ! Charlotte

    RépondreSupprimer