Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

dimanche 21 novembre 2010

La tour infernale


- Bonjour...

- Qui êtes-vous ?

- Je suis votre voisine du dessous, Simone. On s'ennuie un peu dans cet hôtel non ?

- Vous êtes la femme de Raoul ?

- Vous connaissez mon mari ?

- Tous les hommes connaissent celui dont il ne faut pas approcher la femme !

- Oui, et bien à l'heure qu'il est, Raoul est à Rome, il tourne avec la Loren, alors je ne me fais pas trop d'illusions sur ses capacités de résistance... Vous êtes acteur vous aussi n'est-ce pas ? Vous êtes le type de la tour infernale... Je suis folle de ce film... Que faites-vous à Colmar ?

- Ecoutez Simone, vous sous-estimez sans doute votre mari, je suis sûr qu'il saura résister à toute attirance charnelle.

- Oui, et bien tant mieux s'il résiste, je comptais bien faire comme lui, mais on n'a pas tous les jours l'occasion d'être la voisine du dessus de l'acteur de la tour infernale !

- Je m'appelle Steve. Et vous ne venez pas de me dire à l'instant que vous étiez la voisine du dessous ?

- Si. Mais quand je vous vois, là, comme ça, j'ai une énorme envie de devenir votre voisine du dessus.

- Bon, Simone, ça suffit, j'ai autre chose à faire qu'à tomber dans un guet-apens !

- Ah bon ? Comme quoi par exemple ?

- Comme me laver par exemple ! Alors merci de regagner votre chambre !

- Steve... Il n'y a pas assez de mousse pour se laver dans votre bain... Et vous savez comment faire de la mousse à coup sûr ? Il faut s'ébattre, remuer l'eau dans des mouvements très rapides et réguliers...

- Simone, si vous mettez un doigt dans l'eau, je crie au viol !

- Ah vous aussi vous utilisez cette technique ? Pareil... Mais je ne vois pas beaucoup de témoins ici. Et qui croirait au viol d'un tel mâle... Je vais mettre un doigt dans l'eau Steve, puis la main, puis je vais venir toute entière vous aider à faire renaître la mousse, prenez cela comme la générosité d'une fan qui vous remercie de la faire rêver... Et si vous arrivez à vous échapper d'un tel supplice, vous aurez encore réussi la grande évasion, et je disparaîtrai comme un papillon...

- Au viol !!!

- C'est ridicule, ça ne vous va pas du tout Steve... Par contre, moi, si je crie, je peux atteindre les tympans du gardien, j'en suis sûre...

- Vous n'oseriez pas...

- Au vioooooool !!!

Trente secondes plus tard, le gardien frappe à la porte :

- Tout va bien ici ?

Steve, chuchotant à Simone :
- Bon, je vais vous faire la tour infernale... mais cinq minutes ! Et si vous criez encore, je vous mets la main sur la bouche et je cesserai toute galanterie, croyez-moi !

- Vous devriez la mettre immédiatement votre main Steve, parce que je crois que je vais crier... J'ai toujours crié devant la tour infernale...

Le gardien :
- Tout va bien ? Monsieur McQueen ?

- Oui, oui, merci, je suis dans mon bain et j'ai oublié d'éteindre la télé ! Ils passent la tour infernale, et ça crie beaucoup, je vais baisser dès que je sors ne vous inquiétez pas !

- Ah très bien Monsieur McQueen ! C'est sur quelle chaîne ? J'adore ce film ! Moi aussi je crie toujours devant ! Vous pourriez pas m'en faire un bout à l'occasion ?

- Heu... d'accord ! Je passerai avant le dîner !

- Merci M'sieur McQueen ! Je vais inviter votre voisine du dessous, je sais qu'elle adore ce film !

- Si vous voulez, mais ne la dérangez pas maintenant, elle m'a fait savoir qu'elle était dans son bain ! Et ça m'étonnerait qu'après avoir vu le film, elle veuille encore s'y replonger !

- Dans son bain ?

- Non, dans le film !

- Oh détrompez-vous, Madame Simone aime tellement ce film qu'elle y plongerait mille fois si elle pouvait ! Vous n'avez pas idée ! Heureusement qu'elle ne sait pas qui vous êtes !

- Heureusement oui !

- Justement, si vous la croisez avant moi, dites-lui que son mari vient d'appeler et qu'il quitte Rome en urgence, je vous le dis à vous, il a refusé des avances de Sofia Loren...

Simone :
"Oh le con !"

Steve :
- Pardon ?

- Non, rien... C'est l'émotion... Je voulais dire... oh la ssss.... enfin la ssss....

- Madame...

- La saleté !! Me renvoyer Raoul en plein suspense, pendant mon film préféré, au moment où le héros allait sauver la belle !

- Je crois que c'est Raoul qui vient de sauver sa belle...

- Bah oui d'accord mais... mais il la fait beaucoup moins bien la tour infernale Raoul... C'est l'amour de ma vie, mais... enfin vous comprenez... c'est vraiment injuste... pourquoi on ne pourrait pas monter dans les tours avec ceux qui maîtrisent les flammes ?

- Parce qu'il y a toujours le risque de devoir sauter par la fenêtre si tout se met à brûler. Et s'envoyer en l'air sans avoir la certitude qu'un pompier attend en bas, c'est un gros risque de fracture, Madame...

- Vous avez raison... Bonne soirée Steve... Et...

- Oui ?

- Et les sept mercenaires ? Vous voudrez bien me faire les sept mercenaires un jour ?

- Simone...

- Bonne soirée Steve...

Simone entrouvre la porte, s'assure que le gardien est parti, se retourne, regarde Steve avec tendresse, baisse les yeux, ferme la porte et s'en va. Derrière la porte fermée, Steve entend Simone dans le couloir...
"- Mais quel con !!!"

2 commentaires:

  1. Extra, ça m'a beaucoup, beaucoup divertie ! Grand smile :-) Et Belle Rousse, en passant, Simone... ;-P

    RépondreSupprimer