Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

mercredi 24 novembre 2010

Du petit lait et un croissant pour Simone


- Raoul, c'est le professeur Turnsun, vous me recevez ?

- Houston, we have a problem...

- Ne plaisantez pas avec ça mon cher ! Tout va bien Raoul ?

- Oui, ça va, sauf qu'elle pèse un âne mort la grosse boule... Et elle n'avait pas dû bouger depuis longtemps, elle laisse une traînée de poussière blanche hallucinante, on dirait que je traîne une bouteille de lait mal fermée depuis huit heures...

- Une bouteille de lait mal fermée... amusant ça... Est-ce que la trace reste vive ?

- Oh oui, je vois encore celle d'il y a deux heures, elle n'a pas bougé !

- Je note que nous appellerons cette trace... la voie lactée... voilà... Pour la postérité !

- Hey, il y a des droits d'auteurs sur cette idée Tryphon !

- Tri quoi ?

- Rien, vous me faites penser à un héros de bande dessinée que j'aime bien... Bon, qu'est-ce que je fais Professeur ? Parce que là, plusieurs problèmes se posent à moi, comment réussir à revenir sur Terre avec ce poids, le carburant, et surtout où on va la mettre ? Même dans le sous-sol, elle ne va jamais rentrer !

- Ecoutez, je n'osais pas vous le dire mais ici les gens commencent à s'inquiéter de sa disparition, douze gouvernements m'ont même appelé depuis ce matin... Je crois qu'il faudrait la remettre à sa place... Le peuple gronde, et imaginez l'Amour si on lui retire le clair de lune... C'est comme retirer la moitié de ses pétales à une fleur rare !

- La remettre à sa place ? Vous vous foutez de moi Tryphon ? Vous croyez que je fais ce genre de déménagement une fois par semaine ?

- Je prendrai en charge tous les frais.

- Hors de question !

- Et vous aurez une prime conséquente pour les avancées scientifiques permises par votre voyage...

- mouais...

- ...et une prime supplémentaire pour la création de la voie lactée...

- Passez-moi Simone s'il vous plaît.

- Oui chéri ?

- Dis donc, c'est vrai cette histoire de peuple qui gronde ?

- Oui chéri...

- Mais si je ne te rapporte pas la lune, le grondement du peuple ne sera rien à côté du tien !

- Mon amour, tu me l'as décrochée, tu as réussi l'impossible, pour moi, je n'ai pas besoin que tu me la rapportes. Et puis je me sentirais responsable, horriblement coupable, à chaque fois que je verrais une tête en l'air, la nuit, avec ce regard orphelin de la lumière argentée...

- Et puis je disais à Tryphon, de toutes façons, on n'a nulle part où la mettre.

- Oui, même dans le sous-sol, elle ne rentrerait pas...

- Tiens ! Exactement ce que je lui disais ! Et puis t'as pas idée de la taille de la bête ! Vue de notre chambre, c'est une chose, mais quand tu l'attaches à ta boule de caravane, tu sens bien que c'est la pleine lune ! Et tu comprends pourquoi ça énerve la pleine lune ! Bref... Tu me promets que tu ne seras pas déçue ?

- Non mon amour, au contraire, tu m'as comblée, à vie ! Tu te rends compte de ton exploit ? Et en plus, tu as laissé une trace de ton voyage passionné pour l'éternité !

- Le professeur veut l'appeler la voie lactée... Tu aimes bien ?

- Mais c'est magique chéri ! Tu te rends compte ? Les enfants du monde entier vont apprendre l'existence de ton empreinte amoureuse comme on apprend à connaître les étoiles et les planètes !

- Bon... Et bien je fais demi-tour et j'arrive. Par contre, je vais prendre un peu de retard, du coup, je vais peut-être manger froid...

- Je te préparerai un dîner somptueux, qu'on prendra ensemble... au clair de lune...  Par contre, chéri...

- Oui ?

- Je voudrais que tu fasses quelque chose pour moi...

- Quoi ?

- Histoire de ne pas être allé là-bas pour rien, pourrais-tu me ramener un bout de lune pour moi toute seule ? Pour l'exposer, ou le travailler, ou l'observer, ou l'aimer, je ne sais pas, pour l'exceptionnel quoi...

- Bon... Oublie le dîner, je rentre pour le p'tit-dej, j'arriverai avec un gros croissant...

1 commentaire:

  1. ... juste dire qu'on adore. On aime, quoi ! C si doux, qu'on voudrait ne commenter qu'en voyelles Love de de couple merveilleux, merci Auteur !

    RépondreSupprimer