Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

vendredi 21 janvier 2011

Moderato sur le culte


- Que faites-vous dans cette tenue ?

- Je porte ton deuil Moderato. Tu ne vas quand même pas m'empêcher de montrer mon culte ?

- Comment ça vous portez mon deuil ?

- Je vais passer la nuit avec toi...

- ah... ah bon ?

- J'ai prévu une petite lessive pour toi, du genre programme couleurs, basse température, puis lavage à 90 degrés, histoire de te montrer que moi aussi je sais souffler le chaud et le froid, puis un joli programme essorage. Au petit matin, quand je te libèrerai, tu courras tellement vite pour ne plus jamais me croiser que tes amis t'appelleront Allegro. A moins que ce ne soit ces voisins qui t'encouragent à perdre ce gros ventre qui t'a rendu aigri. Tu cours depuis longtemps finalement Moderato, tu fuis le plaisir depuis toujours, tu fuis le sourire, le bonheur collectif, l'élan généreux, tu es un anorexique du Bien. Arrête de courir Moderato, arrête de fuir le plaisir, prends un peu de gâteau, prends du champagne, nourris-toi du bonheur des autres, et tu verras, tu arrêteras vite de paraître aussi âme aigrie...


 


(cet épisode a été créé en réaction à la suppression des interdits de Simone sur facebook, et à la suspension temporaire du compte John Lemon. Moderato étant l'incarnation de tous ces esprits sombres de Big Brother, et de ceux qui collaborent avec l'ennemi. Vous pouvez toujours retrouver Simone ici et me retrouver là-bas. Simone vivra aussi longtemps que ses admirateurs en auront besoin...)

Merci à tous

Franck

3 commentaires:

  1. Le culte de Simone va attirer les Petits Frères des Pauvres et surtout des riches...

    RépondreSupprimer
  2. Les amis de facebook sont infiltrés d'ennemis interieurs...
    Malheureusement pour Simone.

    RépondreSupprimer
  3. c est un texte délicieux! Je vais en reprendre une tranche, de cette vie de Simone! Tu est extra, FRANCK, et je me réjouis de te voir publié très vite en édition papier; il ne saurait en être autrement, tu es extraordinaire et tes écrits accrochent!
    ML

    RépondreSupprimer