Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

jeudi 9 décembre 2010

Les feux de la tour


- Du haut de ses 324 mètres, la plus grande dame de Paris contemple la plus belle...

- J'adore quand tu m'embrasses entre ses jambes...

- Simone !

- Bah quoi ? On est bien entre ses jambes là, non ? Oh, et puis arrête de faire ton premier communiant Raoul, parce qu'hier soir, du haut de ton mètre 78, tu ne me contemplais pas avec un regard très catholique !

- Peut-être, mais il y a du monde là...

- Tu m'offriras un appartement avec vue sur la Tour Eiffel un jour ?

- Chérie... tu sais ce que ça coûte ?

Raoul prend alors un air ironique avant d'ajouter :

- Il me faudrait piloter sur des milliers de courbes pour t'offrir un tel cadeau...

Simone, dans un sourire innocent, regardant le ciel :

- Bon, ce n'est pas grave, je demanderai à un autre pilote, je suis sûr qu'il saura faire des miennes sa seule richesse...

- Simone...

- ... oui... je suis sûre que quelqu'un saura un jour m'offrir l'écrin que je mérite...

- Arrête Simone, j'ai horreur de ce petit jeu ! Si tu as besoin de preuve matérielle pour mesurer mon amour, alors tu peux aller danser chez Castel dès ce soir et trouver un vieux et richissime dandy !

Simone se met à chantonner, sans quitter ce sourire léger :

- Au pays... de Dandy... comme dans tous les pays... on s'amuse, on pleure, on rit...

- Tu t'en fous de ce que je te dis ?

- Mais je plaisante Raoul ! J'adore notre petite maison à la campagne...
C'est juste que, quand je suis sous cette dame de fer, je me sens orgasmique à chaque fois, sa grandeur décuple mes frissons, sa sensualité invite à la naissance de la mienne, alors imagine si je me réveillais tous les matins près d'elle, et de toi, je te...

- Simone, chuchote !!!

- Mais je chuchote ! Tu chipotes là... Dis plutôt que ça te gêne d'avoir froid aux yeux, et que tu préfèrerais avoir l'iris brûlant, comme ta femme...

- Simone ! C'est pas possible ! Tu ne chuchotes pas là ! Regarde, tout le monde se retourne !

- rrrrrooooo.... bon, allez, puisque tu fais ta tête de l'art, discutons de l'art... Donc... 324 mètres tu dis ?

- Oui, elle a d'abord fait 312 mètres avec son drapeau, puis 318, et enfin 324 mètres avec son antenne.

- Un peu comme toi mon chéri... Tu es plus grand avec ton antenne qu'avec ton drapeau...

- Simoooone !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire