Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

mercredi 8 décembre 2010

Here, there and everywhere


- Dis donc mon petit, on peut avoir un Perrier citron ou c'est trop demander ?

- Déjà vous ne m'appelez pas "mon petit", mon grand...

- Pardon... vous êtes ?

- Simone. Et je ne suis pas hôtesse de l'air. Je voyage.

- Oh pardon... Pourtant l'uniforme...

- Oui, je voyage toujours avec l'uniforme de la compagnie que je prends. Comme ça, je ne paie jamais... Mais chuuuuut... Et vous ? Qui êtes-vous ?

- John... Mais qu'est-ce que vous faites dans cet avion ? C'est quand même un vol très spécial... ?

- J'en ai été la première étonnée figurez-vous ! J'ai vu un panneau "Stairway to Heaven" sur cet avion, je me suis dit que c'était pour une destination paradisiaque et que ce serait mieux que d'y aller en zeppelin. Alors je suis montée. Ce n'est qu'en arrivant, et en voyant Elvis discuter avec Bob Marley sur le tarmac que j'ai compris qu'on allait vraiment au Paradis. Et vous êtes John... John comment ?

- John Lennon.

- Comme le chanteur ?

- Voilà...

- Mais vous êtes très jeune !

- Oui, l'air est assez bon là-bas, et les repas sont très équilibrés, et puis de toutes façons, même quand on mange gras, sucré, salé, quand on boit du bon vin tous les jours, on ne grossit jamais, on ne vieillit pas, le paradis quoi... Du coup, on rajeunit !

- Mais que venez-vous faire chez nous ?

- Je reviens fêter les 30 ans de ma mort.

- 30 ans déjà ???

- Oui... ça passe vite hein ?

- A qui le dites-vous... Et vous, vous êtes ?

- Harrison. George Harrison.

- Et vous connaissez du monde en bas ?

- Oui, Paul et Ringo nous attendent.

- Ooooh Ringo... Mais je ne savais pas que vous connaissiez Ringo ! J'adore leurs chansons avec Sheila !

- Sheila ?

- Vous ne parlez pas du Ringo de Sheila ?

- Ah non, je parle du Ringo des Beatles... Richard Starkey, dit Ringo Starr.

- Le père de Joey ?

- Comment vous savez ça vous ? C'était sensé être le secret le mieux gardé de la planète !

- J'ai croisé sa maman au salon de coiffure. Une belle rasta avec une dent en or... Mais dites-moi Monsieur Lennon, comment est-ce arrivé ?

- Quoi ?

- Votre... disparition...

- Je sortais de chez moi, j'allais acheter des croissants pour Yoko, et un déséquilibré qui portait son arme à droite s'est avancé vers moi. J'ai voulu l'aider, lui proposer de retrouver son équilibre, et tout est allé très vite, j'ai passé l'arme à gauche, et je me suis retrouvé où vous savez.

- Comme quoi, on veut aider quelqu'un qui va tomber, et on tombe à sa place...

- Simone, vous étiez déjà venue chez nous ?

- Oui, je suis mariée à un homme formidable, Raoul. Il est pilote, pilote de mon bonheur, et ça fait des années qu'il m'emmène au paradis...

1 commentaire:

  1. Onctueux ! Un chocolat blanc au Paradis, avec une mousse au noir, et une fève en or dedans ! Je veux être la Reine (mais pas celle de Blanche Neige et les Sept Nains, hein), même si ce ne sont pas encore les Rois :DD !!!

    RépondreSupprimer