Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

mercredi 7 septembre 2011

Graine de star



- Tu as un amoureux toi ?

- Oui. Il s'appelle Raoul.

- Oh la chance ! Et tes parents ils l'aiment bien ?

- Je ne le dis pas à ma mère, elle est tellement femme que je dois retarder le plus possible l'échéance de sa prise de conscience...

- Tu parles bien Simone... Mais ça veut dire quoi ce que tu viens de dire ?

- Ça veut dire que plus longtemps je serai une petite fille, plus longtemps elle sera jeune dans sa tête. Si je lui dis que j'ai un amoureux, elle va déjà s'imaginer "Mamie" tu comprends, et quand je vois comment elle réagit quand elle trouve un de ses cheveux dans la douche... Et toi, ta maman, elle est comment ?

- Ouh la la, moi, ma mère elle est un peu stressée, enfin disons qu'elle se met une pression de dingue pour n'importe quoi. Par exemple, hier après-midi, elle a fait la sieste avec papa parce que le soir elle avait décidé de dormir dans la chambre d'ami pour se lever tôt et être prête pour la rentrée. Et elle s'est couchée avant moi ! Ce matin, on était à l'école une demi-heure plus tôt avec mes parents. Comme si on allait passer le bac ! Et après ils nous disent d'être cool...

- Pareil chez moi... Mon père a même proposé de camper dans le petit parc en face de l'entrée de l'école pour être sûr d'être à l'heure.

- Et alors ?

- Ma mère a horreur du camping. Et puis avoir une tête de bouleversement climatique avec des gens qu'elle ne connaît pas, déjà, ça use sévèrement ses nerfs, mais alors proposer cette tête aux mamans de mes copines qu'elle va voir toute l'année, c'est absolument inimaginable ! Remarque, je crois que je tiens un peu d'elle là-dessus...

- Pourtant, nous, on sait tous que nos parents ils se font beaux au début, et après ils enfilent un jogging et un t-shirt qui traîne dans la salle de bains pour nous emmener cinq minutes avant la fermeture du portail... Enfin, au moins le samedi !

- Moi, le samedi, ma mère elle oublie toujours sa culotte, elle met son pantalon directement, et quand je lui fais remarquer, elle me dit "c'est pas grave Simone, personne ne va le voir, j'en mettrai une après ma douche, mais là, comme je vais me recoucher, je n'en ai pas besoin..."

- Haaaaaan ! Moi aussi elle fait ça ma mère ! Mais pourquoi elles se recouchent si elles sont réveillées ? Elles pourraient jouer pendant qu'on est à l'école, elles ont plein de temps... Tu crois qu'ils ne jouent plus les grands ?

- Si, justement, et tu sais Caroline, je crois que c'est pour ça qu'ils ne s'habillent pas complètement quand ils nous emmènent, à mon avis, ils jouent au docteur ou un truc comme ça... ou alors...

- Quoi ? Le truc de la petite graine là ?

- Bah peut-être... Moi je sais que chez moi, c'est le samedi que mes parents jardinent, alors je ne vois pas quel autre jour ils pourraient la planter...

- Tu y crois à ce truc toi, la petite graine ?

- Oui, je pense que c'est vrai. Il faut forcément planter quelque chose pour que ça pousse, et quand tu vois les bébés, ça grandit quand même de plus en plus... Et puis ma mère, à chaque fois que je lui demande comment on fait, elle sourit à mon père en disant qu'il faut de bons outils et lui il répond qu'il faut aussi un beau jardin et qu'après, ça fait une belle fleur comme moi. Donc, pour moi, c'est le samedi que ça passe, pendant le jardinage.

- Moi par contre, quand je demande, mon père il me répond " - Demande à ta mère, parce que moi, je ne me rappelle plus..." et ma mère elle répond " - Ah bah tout s'explique ! On dit souvent que c'est la mémoire qui ramollit en premier !" et puis lui il crie plus fort et il dit " - Ah ça, le temps de trouver un beau jardin accueillant dans le coin, on a vite fait de perdre patience !" après ils se font la tête. Alors je me dis qu'ils sont peut-être tristes parce qu'ils n'ont pas un assez joli jardin, ou pas les bons outils... Comment ils font d'ailleurs ceux qui n'ont pas de jardin pour planter la petite graine ? Ils vont planter dans un autre jardin ? Ils demandent la permission et ils reviennent une fois que ça a poussé ?

- Je ne sais pas, je ne suis pas sûre. J'ai déjà entendu ma mère parler de quelqu'un qui avait fait ça, et je crois que quand on plante ailleurs, on ne revient pas toujours pour voir ce qui a poussé...

- Mais ce n'est pas gentil ça, si on plante sa graine, il faut venir chercher sa fleur ! Sinon elle va être toute seule !

- Tu sais Caroline, je crois que nos parents aussi sont des fleurs, des fleurs qui ont grandi, mais parfois, ces fleurs sont toutes seules, même dans un grand jardin. Toutes les fleurs ont besoin d'être entretenues, sinon elles fanent, ou elles perdent leurs couleurs...

- Elles sont peut-être mal exposées ?

- Peut-être... Je te dis à demain Caro, je vais aller voir Raoul pendant la récré.

- Mais tu ne peux pas, le mur est trop haut, et puis c'est interdit d'aller dans l'école des garçons !

- Aucun mur ne saura m'empêcher d'aimer mon amoureux !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire