Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

mardi 29 mars 2011

Soleil couchant


- Raoul...

- Dis-moi...

- J'ai mal à la vie, j'ai mal à l'humanité toute entière...

- Moi aussi Simone.

- Pourquoi la nature peut-elle frapper si violemment ? Tu y vois un message philosophique ou juste l'implacable réalité des éléments ?

- La nature semble se moquer profondément du cœur ou de la raison de ceux qui l'aiment ou la piétinent. Pourtant quand on regarde la photo de cette vague juste avant qu'elle ne frappe, on ne peut s'empêcher de penser qu'une volonté a donné de l'élan à ce poing.

- Une volonté ? Tu veux dire que que la nature serait douée de raison ? Ou plus encore, que Dieu nous parlerait à travers elle ?

- Je suis agnostique Simone. Je crois en une seule chose. Nous ne sommes pas équipés intellectuellement pour avoir les réponses aux questions essentielles. Ce serait trop facile. La Foi ne serait plus un pari, ni une question de confiance. On n'aurait plus besoin de croire puisqu'il n'y aurait plus de questions. Non, je crains la fin d'un cycle, comme pour les dinosaures. Des vagues comme celles-ci, de plus en plus, jusqu'au poing final...

- Mais qu'est-ce que tu peux être pessimiste quand tu t'y mets mon vieux ! Moi je te dis que c'est une énorme claque qui devait arriver. Je suis comme les japonais, fataliste, et confiante. Regarde comme ils sont dignes, la même chose en France, et c'était la panique du siècle ! Il fallait ce drame pour mettre fin au nucléaire, on va se remettre à la lampe à huile et puis c'est tout !

- Tu sais que si c'est ça, tu pourras dire adieu à toutes tes habitudes, ta clim dans la voiture, ton sèche-cheveux douze vitesses, tes séjours en thalasso high-tech, tes voyages en business avec connection wi-fi, tes séries sur la télé à la demande, la mise en scène lumineuse de notre maison, ton GPS, ta...

- D'accord ! Bon, finalement, c'est juste un accident, rien de plus. Faut pas s'emballer non plus, si ? C'est peut-être pas parce que ça a pété dans une centrale qu'il faille tout remettre en question.

- Simone, tu vois que tu deviens égocentrique sur un problème humanitaire...

- Ah non ! Moi, je ne suis pas comme tous ces voyeurs qui se foutent du drame vécu par tous ces gens, brisés du jour au lendemain ! Je suis consciente, à chaque minute qui passe, du traumatisme des enfants, de toute une génération, de plusieurs même, de l'immense peine de ces gens qui ont tant perdu, et je ne regarde pas ces images comme on regarde une émission de télé. Je les vis ! Je souffre avec eux ! Je me mets à leur place chaque jour un peu plus ! Je suis bien plus concernée que tous ceux qui ne pensent qu'à regarder la météo pour être sûrs qu'il n'y aura pas de retombée radioactive chez eux !

- Tu sais que s'il y a un nuage, il pourrait être chez nous dans dix jours ?

- C'est vrai ? ... mais y sont malades aussi ces mecs de construire des centrales nucléaires sur un pays qui a une telle activité sismique !!! Faut pas qu'ils s'étonnent non plus !

- Simone... Ton empathie...

- Oui. Pardon... Chéri. J'ai envie d'adopter un petit japonais...

- C'est une belle idée.

- Tu as bien fermé les fenêtres de la maison avant de partir ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire