Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

mardi 3 avril 2012

La fessée



- C'est assez excitant de lire les fantasmes des autres... Cette femme prend un plaisir incroyable dans la fessée, tu ne trouves pas ça fou Raoul ?

Alors que son mari amorce un geste parfaitement identifiable, Simone le coupe dans son élan sans même se retourner :

- N'y pense même pas !

- M'enfin Simone ! Tu m'envoies un message subliminal et dans la seconde qui suit tu me transformes en sublime minable !

- Mais n'importe quoi Raoul ! Ce n'est pas parce que je suis troublée par une expérience que je suis en train de lire que je veux forcément la vivre !

- Et bien si ! Justement ! C'est exactement la raison pour laquelle tu veux la vivre ! Mais je suis sûr que je n'ai pas le profil, c'est tout !

- Parce qu'il y a un profil du bon donneur de baffe inavouable ?

- Forcément, et tu le sais très bien ! Tu l'imagines musclé, brun, bronzé, jeune, fougueux, sachant ce qu'il fait et doté d'un magnétisme incroyable. Vrai ou pas vrai ?

- Mon amour, je t'adore, mais franchement, regarde tes gestes, tu es aussi maniéré que maladroit, je ne sais même pas si tu arriverais à faire du bruit avec ta claque, tu me respectes trop, comment tu veux que je m'évade avec une espèce de Gaston la baffe...

Raoul met alors une gigantesque claque, aussi sonore que franche, sur la fesse droite de Simone :

- Mais t'es malade ???!!!

- Tu as aimé ça hein... Tu viens de dire "comment tu veux que je m'évade", ça veut dire ce que ça veut dire, tu as envie de t'évader, de franchir tes limites... Rien de tel que le faire avec son mari adoré pour remettre du piment dans le couple...

Et Raoul d'en remettre une deuxième, pas moins vigoureuse, sur l'autre demi-lune de sa femme :

- Aïe !!!!!!! Mais t'es pas bien Raoul ou quoi ? C'est ton chapeau d'explorateur qui te pousse à découvrir tes recoins les plus cons ?

- On peut être maladroit dans certaines choses et très adroit pour d'autres... Tu adores la fessée, je le sens... Et je ne pensais pas être aussi doué pour la donner.

- Raoul, tu me mets encore une seule fois une fessée, je te promets que demain matin, tu te réveilles attaché au radiateur avec une boule en caoutchouc dans la bouche et un vibrant hommage dans le détroit de Gibraltar !

- T'es complètement dingue ma pauv' Simone... Tout de suite, la violence !

- Parce que tu te crois doux avec tes mains de bûcheron ? On dirait que tu tapes un paillasson pour le dépoussiérer ! Je sais que tu viens pas souvent mais quand même ! Une fessée, c'est sensuel, c'est l'expression d'un amour sans bornes !

- Ah oui ? Et comment le sais-tu ?

- J'imagine ! Et je viens de le lire.

- N'empêche que tu es violente et vulgaire avec ton radiateur et ta boule en caoutchouc !

- Pourquoi ? Tu es troublé ? Je suis sûr que tu aimerais ça... Mais peut-être n'ai-je pas le bon profil de la donneuse de frissons inavouables ?

- Tu n'es pas honnête ! Je suis sûr que tu ne me confies pas tes sensations les plus intimes, juste pour me garder à l'écart de tes fantasmes ! Avec ta réaction, je vais douter, et me demander si je ne vais pas avoir besoin d'une meilleure amante, qui ose me confier toutes ses douces folies.

- Peut-être que la confessée a besoin d'un meilleur confesseur !

- En un mot ?

- A toi de voir !




Franck Pelé - Mars 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire