Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

samedi 6 août 2011

Attache-moi !


- Regarde Raoul, tous ces cadenas sur ce pont... Je n'ai jamais compris ce que ça signifiait...

- C'est une façon de laisser une trace, quelque part, de l'amour qu'on éprouve pour quelqu'un. Comme on graverait un prénom dans la pierre ou dans l'écorce, ici, on grave le prénom sur un cadenas, puis on l'accroche, et on le ferme, comme pour verrouiller le lien, pour l'éternité.

- Mais personne ne sait qui sont tous ces prénoms attachés sur ce pont. Quand on écrit un livre, une lettre, une chanson, on connaît l'auteur, on peut connaître son histoire, et la trace qu'il laisse est riche de cette histoire, mais là, qui peut s'émouvoir devant un cadenas ? Et puis imagine que quelqu'un ouvre un cadenas qui ne lui appartient pas, par hasard, bonjour le symbole !

- Il n'y a qu'une clé possible par cadenas.

- Bon. Mais quand même... Quel genre de femme pourrait frissonner parce qu'on accroche son prénom à la grille d'un pont.. ?

Raoul sort alors un cadenas de sa poche, l'accroche sur le pont et le ferme. A la vue de son prénom gravé dans le métal, Simone ressent un énorme frisson qui lui donne la chair de poule.

- Raoul... C'est pour moi ?

- Oui.

- Personne ne pourra jamais l'ouvrir ?

- A part moi, personne.

- Rrrroooo... J'ai mon cadenas à moi toute seule... T'es trop chou mon Raoul...

- Et tu as raison, aucun des promeneurs des années à venir ne saura qui est cette Simone mentionnée par ce cadenas, mais toi et moi, nous saurons que mille âmes envieuses se demanderont qui est cette femme, et ce qu'elle a bien pu faire à l'homme de sa vie pour qu'il ose tous les symboles avec la plus douce des insouciances...

- Raoul, ramène-moi à l'hôtel...

- Pourquoi ? Quelque chose ne va pas ?

- Au contraire, tout va parfaitement bien. C'est juste que...

- Quoi ?

- En t'écoutant me dire que tu étais le seul à pouvoir m'ouvrir, j'ai pensé que tu avais raison, et ça m'a donné une irrépressible envie de ta clé...

- Simone !

- Quoi ? J'adore le symbole de ton amour mon chéri, mais moi, je suis pas faite pour être attachée à un pont ! Il est hors de question que je rouille en attendant que s'évapore l'écume de l'amour profond, je suis une femme moderne, ouverte et compréhensive, j'ai fondu devant ta délicate attention alors maintenant que tu m'as rendue folle de désir, on rentre, et tu me déverrouilles !




© Franck Pelé – Août 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire