Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

samedi 19 février 2011

Rebondissement


- Tu fais la tête ?

- Non...

- Simone... Je te connais par cœur...

- Mais non je te jure...

- Pourquoi ai-je l'impression que quelque chose te ronge doucement les nerfs alors ?

- Peut-être mon air sérieux quand je lis ?

- Non, c'est autre chose. Tu n'es pas heureuse ?

- Évidemment que si chéri. Mais je...

- Ah ! Il y a un "mais" !

- Bon... D'accord. Voilà. Je ne sais pas comment on va s'en sortir, on n'a plus d'argent, je n'ai plus de proposition de rôle depuis l'histoire aux Oscars, ton voyage pour me décrocher la lune a été magnifique et on n'a pas fini de le raconter, mais on n'a pas fini de le recompter non plus malheureusement...

- C'est ça qui te met dans cet état ?

- Quoi "ça" ? C'est une bonne raison non ? J'adore l'idée de vivre d'amour et d'eau fraîche mais au bout d'un moment, ça devient tellement chaud que l'eau commence à bouillir et je n'ai ni envie de me brûler ni l'envie de voir notre insouciance s'évaporer !

- On a une bonne étoile chérie, tout va s'arranger. Et puis on a toujours rebondi, non ?

- Peut-être oui... mais toute série a une fin. Et puis la vie propose parfois des cycles un peu plus sages.

- Que veux-tu dire ? Tu n'aimes plus le sel de nos aventures ? La folie de nos imprévus ? L'ivresse du risque ?

- Si. Mais il se trouve que, même si on a toujours rebondi, je ne suis pas encore préparée au rebond qui m'attend.

- C'est à dire ?

- Je suis enceinte Raoul.

- Pardon ?

- Tu vas être papa. Et même si tu me rapportais toutes les lunes de la galaxie, aujourd'hui j'aurais plutôt besoin de tout l'or du monde pour offrir à la pépite que tu as placée en moi le plus confortable des mondes !

Raoul, une larme coulant doucement vers son sourire bouleversé :

- Mon amour... Mon amour !!! C'est extraordinaire ! C'est de la magie pure ! Je suis comme électrisé de partout ! Bon. Je reviens.

- Tu vas où ?

- Si par un hasard hallucinant notre enfant te demande où je vais, dis-lui que je suis parti lui chercher de quoi rassurer sa mère !

Raoul embrasse Simone à pleine bouche, lui passe la main dans les cheveux en la regardant amoureusement dans les yeux, se lève brusquement et part en claquant la porte.

- Raoul !!! Où tu vas ??? Raouuuuul !!!!

1 commentaire: