Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

vendredi 11 février 2011

Travaux pratiques


- Raoul...

- Ne dis rien Simone...

- Il ne s'est rien passé. Tu le sais. Rien d'autre que d'avoir vécu ma liberté, dans les limites du raisonnable...

- Je sais Simone. Juste une chose, la prochaine fois, essaie de mettre un maillot si tu peux.

- Mais ? Qu'est-ce qui te fait dire que...

- Simone, je sais à quel point tu sais rendre hommage aux Golden Globes auprès des acteurs américains qui te plaisent, surtout quand tu baignes dans une ambiance cocktail ! Et puis il se trouve que je connais bien la serveuse du jacuzzi où tu as passé un peu de temps...

- Mais tu sais que le seul réalisateur de ma vie, c'est toi. Et si j'accepte certaines scènes un peu dénudées pour séduire certains partenaires, il n'y a que sur ta pellicule sensorielle que j'imprime mon intimité la plus franche.

- Oui, bon, ne me prends pas pour un jambon non plus chérie ! Un bain avec Steve, un jacuzzi avec Steve, la prochaine fois, ce sera quoi ? Une croisière avec Steve ? Le Grand Bleu avec Steve ? Fais gaffe Simone, au bout d'un moment, si tu tires trop sur la ficelle, tu vas te retrouver à poil, et c'est notre couple que tu vas jeter à l'eau.

- Raoul, fais-moi l'amour dans la Seine...

- Quoi ?

- Jette-toi à l'eau chéri... Et moi avec... Allez, mon réalisateur de mes rêves, mets-moi en Seine...

- Qu'est-ce que ce que tu lis là ? Je vois "Travaux pratiques"...

- C'est un ouvrage qui apprend le baiser parfait. C'est pour bien apprendre à tourner longtemps la langue dans le même sens sans perdre le rythme, bien savoir enrouler la danse bucco-musculaire de son partenaire...

- La danse bucco-musculaire ? C'est plus de l'amour, c'est du dentaire !

- Ah tu crois ça ? Embrasse-moi Raoul, je vais te montrer ce que c'est qu'un vrai baiser de cinéma... et ensuite, je te promets l'Oscar du meilleur metteur en Seine... Je vais te rendre fou de plaisir... Tu me diras : "c'est plus de l'amour, c'est du dantesque !"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire