Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

lundi 11 juillet 2011

Les choses de la vie


- Bonjour Madame, je voudrais une place pour "Les choses de la vie" s'il vous plaît...

- Une place pour les choses de la vie ? Mais vous n'avez pas besoin de prendre la moindre place cher ami, vivez-les les choses de la vie !

- Pardon ?

- Vivez-les ! Elle est là la vie ! Près de vous ! A portée de main ! Pourquoi n'êtes-vous pas avec votre femme par exemple ?

- M'enfin Madame, je...

- Vous en avez marre de son cinéma alors vous allez en voir un autre, qui n'est qu'un cinéma de quelqu'un inspiré par le cinéma d'un autre ! N'est-ce pas ? Et vous voulez payer en plus ?

- Bon ça suffit, donnez-moi ou une place où j'entre sans payer ! Non mais qu'est-ce que c'est que ce cinéma !

- Mais c'est ce que je me tue à vous dire ! Aucune raison de payer et aucune raison d'entrer non plus ! Pourquoi vouloir absolument prendre une place pour voir les choses de la vie et s'enfermer dans une salle ? Y'a plus de place pour les choses de la vie de toutes façons, tout le monde se fait trop de films !

- Mais je parle du film ! C'est le titre du film "Les choses de la vie" ! Avec Michel Piccoli et Romy Schneider !

- On dit Piccolo...

- Quoi ?

- Ils sont plusieurs ?

- Bah non...

- Donc on dit Piccolo.

- Mais...

- Même s'il boit plus que de raison... Et Romy Schneider, vous voulez dire Sissi ?

- Oui...

- Alors là, impossible ! Sissi elle connaît que dalle aux choses de la vie !

- Mais vous êtes qui vous ??? Vous n'êtes pas caissière ?

- Caissière ? Et pourquoi pas la femme de Felix Potin, Dugenou ? Je suis juste venue profiter du ventilo pendant que mon amie l'hôtesse vend les glaces ! Il fait une chaleur ici... vous ne trouvez pas ?

- Mais elle sait que vous êtes là ?

- Bah évidemment ! Et après, elle va revenir, et on va parler.

- Parler ? Elle préfère parler avec vous plutôt que de voir le film ?

- Mais elle travaille ici ! Alors à force, elle les connaît les choses de la vie ! Et elle n'a pas besoin de projeter ses angoisses sur un film qu'on lui projette pour raisonner des projets qui ne seront pas vraiment les siens !

- C'est complètement décousu ce que vous dites...

- C'est normal, c'est l'habitude. C'est pour mon mari.

- Bon, c'est trop là, bonne soirée...

- C'est vrai, mon mari me connaît sous toutes les coutures, alors forcément, il aime quand c'est décousu, ça pimente un peu, vous comprenez ?

L'homme part en réprimant une énorme contrariété, parfaitement exprimée par le chemin très nerveux que ses mains dessinent dans ses cheveux au moment où il les remet en arrière.

- Monsieur ? Ne partez pas ! Ce n'est pas parce que vous n'avez pas eu de ticket avec moi que vous me déplaisez ! Je peux vous les raconter les choses de la vie moi ! Où allez-vous ?

- Au théâtre !

- Tiens, je suis sortie avec un auteur de théâtre un jour ! J'étais comédienne ! Et bien vous savez quoi ? (Plus il s'éloigne, plus elle hurle) Il m'a dit un jour que je lui avais bien rendu la monnaie de sa pièce !

L'homme part en courant après un dernier regard vers la cabine. Ses yeux ressemblent à ceux d'une victime traumatisée. Pendant ce temps-là, Simone est prise d'un fou rire extraordinaire sur son siège. La caissière, pardon, l'hôtesse, arrive à ce moment-là.

- Qu'est-ce qui t'arrive Simone ? Tu pleures ?

- De rire ma chérie ! De rire... J'ai juste voulu expliquer à un mec les choses de la vie... et il est parti en courant !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire