Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

lundi 19 décembre 2011

Edition spéciale !


- Alors les éditeurs aussi connaissent l'angoisse de la page blanche ?

- Mais... qu'est-ce que vous... qui êtes-vous ???

- Calmez-vous Monsieur... Je vous attendais derrière la page de garde. J'attendais de vous voir écrire vos premiers mots pour que vous puissiez me découvrir après l'avoir tournée mais devant le blocage de votre plume, j'ai choisi de venir vous aider. Pardon d'avoir déchiré votre projet.

- M'aider ? Mais à quoi faire ?

- A vendre des livres. Vous alliez écrire une préface, n'est-ce pas ?

- Oui. La préface d'un roman, mais il ne m'inspire absolument pas.

- Et je peux vous dire que ça se sent à des kilomètres que ça ne vous inspire pas... Vous n'en avez pas marre des romans ? Pourquoi ne pas consacrer un peu de ce temps que vous perdez à préfacer des romans qui ne vous inspirent pas à la découverte d'autres genres ? C'est peut-être justement le moment de tourner la page plutôt que de continuer à la noircir sans envie, vous ne croyez pas ?

- Tourner la page ? Mais pour aller où ? De quel genre parlez-vous ? Pour découvrir quoi ? Qui ?

- Une femme dans mon genre justement.

- C'est quoi votre genre.

- C'est assez spécial, on me catalogue dans les nouvelles, mais je suis plutôt inclassable.

- Vous avez pourtant une classe folle Madame...

- Merci. Je m'appelle Simone. Mon auteur raconte ma vie par épisodes, des instantanés de vie, des voyages sensuels, des plats épicés, des sauces piquantes. Ce qui est étonnant c'est que ma vie EST un roman, mais à la différence des autres, il ne raconte pas qu'une seule histoire. Le roman de ma vie est bien plus riche que tous ceux qui ne vous inspirent rien, parce que ma vie c'est la vôtre, ce que je raconte, c'est tout ce que vous gardez pour vous, tout ce que vous n'exprimez pas, volontairement ou pas. C'est un roman introduit par des photos savamment choisies qui installent un univers, parfument une ambiance, invitent à la précision d'un moment que la plume fait vivre avec tous les ingrédients qui font une émotion. L'émotion vraie, de celles qu'on a vécues.

- Un roman-photo ?

- Et voilà, le raccourci à la noix... J'ai une tête de France Dimanche ? Non, rien à voir avec un roman photo, ce sont des nouvelles, comme des fleurs qui poussent au hasard des souvenirs semés par mon auteur. Et le lecteur, en les cueillant, retrouve le parfum des siens.

- Mais les gens ne lisent pas de nouvelles ma pauvre dame...

- Mais parce que vous ne leur proposez pas les bonnes ! Vous aimez les mauvaises nouvelles vous ? Non ? Mais vous adorez les bonnes nouvelles ! Comme tout le monde ! Alors arrêtez de snober les femmes dans mon genre, arrêtez d'être le pantin d'un système injuste et osez plutôt le roman désarticulé de ma vie, multipliez les plaisirs du nouveau genre que je propose !

- Vous avez un titre ?

- "En voiture Simone"

- Un peu convenu mais pourquoi pas... Et vous dites que les gens la suivraient votre voiture ? Même si ce n'est pas un roman ?

- Publiez-moi Monsieur, vous m'en direz des nouvelles...



Franck Pelé - décembre 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire