Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

jeudi 6 octobre 2011

Toute une histoire



- Bonjour, je vais à Chaucre, vous pouvez m'emmener ?

- Bien sûr, montez, je vous en prie.

- Merci !

- Vous venez souvent à Oléron ?

- Mes parents ont une maison à Domino, je viens depuis que je suis toute petite.

- Moi aussi, cette plage est la mienne depuis que je suis né ! Je m'appelle Michel.

- Enchantée, Simone.

- Ravi. Que faites-vous dans la vie ?

- Je fais le jambon dans des tranches de vie.

- Pardon ?

- Je suis l'héroïne de mes aventures.

- rrrroooo... C'est chouette ça... Et vous en avez beaucoup ?

- Des aventures ? Pfiouuuu.... Au moins une fois par semaine !

- Vous devez être crevée...

- Un peu mais ça me fait voyager, c'est génial... Je suis même allée en Asie avec Steve McQueen !

- Vous avez eu une aventure avec Steve McQueen ? Wouaouh ! Je n'ai pas n'importe qui dans ma voiture !

Michel pose alors sa main sur la cuisse de Simone après avoir fait mine de changer de vitesse...

- Ho, repassez en seconde Michel, vous risquez la sortie de route là ! Je suis mariée moi...

- Ah bon ? Mais votre mari, il sait pour vos aventures ?

- Évidemment qu'il sait ! Il en fait même partie ! Il participe même très souvent, mais aujourd'hui, je suis venue à pied, j'avais besoin d'être un peu seule.

- Dites donc, vous êtes plutôt libéré comme couple...

- Très ! On vit beaucoup de choses ensemble, mais toujours dans le respect de l'autre.

- Mais alors aujourd'hui, vous n'avez donc pas prévu d'aventures...

- Je n'en avais pas prévu non, et puis vous êtes arrivé ! Si j'étais allée à Chaucre à pied, personne n'en aurait rien su, mais vous vous êtes arrêté, alors ça fait toute une histoire.

- Mais quelle histoire ? Il ne s'est rien passé !

- On est en train de l'écrire l'histoire mon cher Michel, vous ne vous en rendez pas compte mais vous faites le bon pain de la tranche de vie du jour !

- Oui enfin le bon pain il aurait bien aimé toucher la couenne du jambon...

- C'est fou cette plage, elle est si sauvage, si belle...

- Oui, et dans trente ans, ici, il y aura une route goudronnée, un parking, des banques, des fast-food, des magasins, et un monde fou qui trouvera que l'endroit est surfait...

- Vous êtes un gentil Michel, ça se sent... Je vous aurais bien garni votre mie mais je me connais... et puis je beurre déjà la tartine de mon Raoul, je ne peux pas me permettre d'excès, ça peut faire grossir...

- C'est dommage, j'avais tout le matériel dans la R 16...

- Je me doute Michel, je me doute... Tenez, laissez-moi ici, c'est parfait.

- Mais alors, on l'a vécue cette aventure tous les deux là ?

- Oui, à l'instant. Vous faites désormais partie de ma vie ! C'est beau non ?

- Je n'ai rien senti mais... pourtant... oui... c'est vrai... je le sens maintenant... je sens que c'est beau...


Michel venait de croiser la route de Simone, et toute sa vie, il s'en souviendrait. Il allait même garder tout au long de son existence ce sourire tranquille et généreux qu'elle avait imprimé dans ses traits. Ce sourire illuminera son visage et fera de lui un personnage fort sympathique aux yeux de tous ceux qui fleuriront son chemin. Il n'avait eu besoin que d'une seule fleur pour faire de sa vie un jardin. Il ne l'avait pas cueillie. La respirer avait suffi. 



Franck Pelé - Octobre 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire