Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

mardi 8 juin 2010

Raoul soigne sa ligne


- C'est donc comme ça qu'on trace les lignes des routes ??

- C'est comme ça que JE trace les lignes des routes, Simone.

- Tu veux dire que tu traces toutes les lignes des routes du monde, Raoul ?

- Oui m'dame. Je suis le seul à savoir rester en ligne aussi longtemps. J'ai fini le Chili hier, et là, j'en ai pour trois semaines à faire l'Argentine. Je commence le deuxième passage. Le premier est sec.

- Et la France, c'est toi aussi ?

- Je suis le seul au monde Simone !

- Mais il n'y a qu'une seule ligne blanche en France, comment tu fais ?

- Sur une jambe.

- Pendant trente kilomètres ?

- Je me repose aux carrefours.

- Et les lignes discontinues ?

- A cloche-ski

- A cloche-ski ?

- Oui, c'est comme à cloche-pied, mais à ski.

- Et quand ça monte, tu fais comment ?

- Je fais que les routes qui descendent.

- Et les routes qui montent alors, elles n'ont pas de marquage ?

- Bah si, je les prends dans l'autre sens, en descendant.

- Ah oui, bien sûr... Et pourquoi ces bâtons, c'est pour aller plus vite ? C'est pour le mauvais temps ?

- Non, c'est pour être bien équilibré. Et c'est pour discuter avec les gens aussi, au bord des routes de montagne. Dès que je casse mes bâtons en deux, ils font pareil avec les leurs, et ça créé une atmosphère très conviviale !

- Ah bon ? Et pourquoi ça ?

- Parce qu'on discute à bâtons rompus Simone !

4 commentaires:

  1. Prend ton temps Raoul ! si tu vas trop vite, tu risques de te faire aligner ! et vu la prune, Simone te recevra à coup de bâton...

    Super Franck, encore une fois. Tu as un talent fou ;-)

    RépondreSupprimer
  2. A cloche-ski ... fantastique ! VLN

    RépondreSupprimer
  3. géniale la photo de Raoul ! j'adoooooore !

    RépondreSupprimer