Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

samedi 2 mai 2015

Plus douce sera la chute




- Vous faites vraiment très très bien la planche

- Merci...

- Vous pourriez me la prêter ?

- Ah non je suis désolée... ça fait trois fois que je la prête depuis le début de l'année et à chaque fois les gens tombent...

- C'est parce qu'ils ne maîtrisent pas... Ils tombent comment ?

- Amoureux.

- Ah... là... c'est vrai que je ne garantis pas d'éviter ce genre de chute... Et vous n'avez jamais eu envie de laisser tomber ? Je veux dire de laisser quelqu'un tomber amoureux ?

- Mais à chaque fois qu'il y en a un qui tombe raide dingue, à chaque fou amoureux, ça tombe sur moi ! Je ne veux pas de ces cascadeurs qui se voient tomber plus beaux qu'ils ne sont, ces hystéros du frisson qui bouillonnent dès qu'un battement particulier dérègle leur horloge alors qu'ils ne sont jamais à l'heure ! Moi je veux un amoureux qui tombe en douceur, élégamment, légèrement, profondément, lentement mais sûrement, je veux qu'il tombe amoureux de moi, pas qu'il tombe sur moi, comme on aime par hasard... Alors là oui, je le laisserais tomber, et aucun homme n'aura jamais été aussi heureux qu'on le laisse tomber...

- Madame... Prêtez-moi votre planche s'il vous plaît. Je vous jure que je ne tomberai pas.

- Je ne sais pas comment je dois le prendre...

- Prenez-le comme vous voulez, il faut se méfier de certaines attractions, parfois on croit tomber alors qu'on se redresse. Et même en amour ce n'est pas forcément une mauvaise nouvelle. Allez savoir si ce n'est pas vous qui vous lèverez amoureuse quand je vous aurai retiré ce poids derrière lequel vous vous cachez...

- Vous me plaisez. Vous êtes ?

- Raoul

- Simone... Si je vous prête ma planche, vous m'emmèneriez faire un tour ?

- Aussi loin que vous voudrez... mais vous n'auriez pas peur qu'on tombe tous les deux ?

- Je prends le risque...




Franck Pelé - Mai 2015 - textes déposés

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire