Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

samedi 21 septembre 2013

The King for the Queen



"Mon cher et divin roi, je n'aurai probablement aucune chance de m'extraire des milliers de lettres de la semaine sous lesquelles vous croulerez mais si ce devait être le cas, je veux vous dire toute mon admiration, ma sensibilité optimale et jouissive à votre charisme et votre voix si pleine d'amour et de caresses, ma capitulation devant votre regard et cette moue à donner envie de faire la moue ...toute la nuit, mon exaltation à vous écouter chanter, à vous regarder bouger, vivre, à en faire trop aussi, à faire votre numéro de crooner à deux balles alors que vous l'êtes parfaitement naturellement, à jouer l'homme à midinettes qui sait gérer la distance entre le désir qu'il suscite et ses envies profondes, ne souriez pas vous savez que j'ai raison, je sais vous lire, Elvis Aaron Presley, je ne vous ai jamais vu ni parlé mais je vous connais par cœur, j'en suis sûre, chacun de vos gestes me parle, accompagné de cette petite voix intérieure vous savez, celle de votre âme qui vous confirme l'évidence. Je m'appelle Simone, je vous embrasse, et si vous devez m'aimer un jour, aimez-moi tendrement, aimez-moi vraiment...

Simone



- Annulez mon concert de ce soir, je dois retourner à Paris.

- Mais Elvis...

- On annule ! On reviendra... Je veux rencontrer cette femme. Je DOIS rencontrer cette femme.

- Tu sais qu'il nous faudra vite un nouveau titre à succès pour compenser cette annulation, sinon ton image pourrait en pâtir !

- J'ai un nouveau titre. "Love me tender"... (Il chante) "Love me tender, love me true..."

- ça va marcher ça ?

- Je viens de lire les mots de la femme qui m'a inspiré cette chanson... ça va toucher les gens sur plusieurs générations... simplement parce que cette femme existe... Elle va donner un corps inoubliable à cette chanson, elle va l'habiller d'amour... Parce qu'elle sait aimer idéalement quand elle reconnaît la pureté du frisson... Elle vient de me l'écrire... On retourne à Paris, je n'écrirai "Love me tender" qu'après avoir vu les yeux de cette femme. Simone...

-Tu as l'air tout... bouleversé...

- Tu serais comment juste après avoir lu les mots de l'auteur de ta sensibilité toi ? Une femme a écrit la mienne. Et elle avait la plume de cette femme. Je ne veux rien d'autre que la rencontrer. Voir l'existence du rare, du sublime, de l'exceptionnel dans ses yeux.

- Je t'enregistre sous quel nom à l'hôtel à Paris.

- Je ne sais pas... Un prénom français, bien français, un peu original... qui fera peut-être un peu beauf dans quelques années sauf s'il est porté avec une classe, une élégance et une ironie délicieuses... Raoul ? Oui c'est bien Raoul...



Franck Pelé - En voiture Simone - Textes déposés SACD - Août 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire