Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

mercredi 12 février 2014

Tailleur pour dame


 
 
- Je peux savoir ce que vous faites exactement ?

- J'essaie de mesurer votre beauté.

- Alors là bon courage...

- Serait-ce là un conseil plein de vanité ?

- Comment osez-vous penser une chose pareille ? Pas du tout, c'est un conseil plein d'amour et de lucidité.

- Plein d'amour ? Vous m'aimez Simone ?

- Pardonnez-moi de vous décevoir... Je parlais de l'amour exceptionnel que j'ai pour le seul qui sache mesurer ma beauté.

- Et comment s'appelle ce génie ?

- Raoul.

- Alors Raoul a réussi... Mais comment a-t-il fait pour réussir ce qu'aucun homme n'avait réussi avant lui ?

- Il m'a écoutée, il a pesé mes mots, mon regard, mes pour et mes contre, il a sondé mes silences, mes non-dits, il a voyagé entre mes lignes, en apnée, jusqu'au plus profond de mon âme. Il a pris le temps de détailler chacune de mes couleurs et de les mélanger entre elles, puis aux siennes, il a compris mes vides, mes pleins, il a gravi mes sommets, il a ravi mes courbes, il a joué toutes les notes de ma voix, il sait les chanter, leur offrir le plus bel écho qui soit. Il a estimé toutes les distances entre mes doutes et mes certitudes, il a rapproché toutes mes zones d'ombre de la lumière, il a déchiffré toutes mes équations, résolu toutes mes énigmes. Voilà comment il a mesuré ma beauté. En la révélant.

- C'est là tout le génie de l'amour, comme de la beauté... Se laisser mesurer pour exister... Et surtout trouver son autre, qui saura prendre les mesures qui s'imposent. Quelle chance vous avez tous les deux...

- Ne cherchez pas à mesurer ce qui plaît à vos yeux, écoutez ce qui vous pousse à vous dépasser, suivez l'instinct qui vous emporte, voyagez sans réfléchir, laissez-vous porter par ce qui est écrit pour vous, jusqu'à la conscience du bonheur d'être arrivé. Vous mesurerez alors tout le chemin parcouru...
 
 
 
Franck Pelé - textes déposés - février 2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire