Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

mercredi 26 septembre 2012

Frissons dans l'obscurité



Raoul et Simone avaient besoin de mettre du piment dans leur couple. Raoul avait proposé à Simone de la rejoindre au cinéma, dans le cadre idéal d'une salle obscure, pour se redécouvrir, comme s'ils étaient étrangers à toute expérience qui les liait.

Il lui avait dit : "Tu viendras prendre place au huitième rang, au septième siège en partant du couloir, je viendrai m'asseoir à ta droite, tu port

eras une jupe et un chemisier sans rien en-dessous, et je m'occuperai de tes frissons pendant deux heures."

En sortant de la salle, ils se retrouvent au bar, Raoul est ravi de sa petite mise en scène mais Simone semble déçue :

- Je ne comprends pas Simone... Tout s'est passé à merveille et tu fais encore la tête... Je ne comprends pas ce qu'il te faut pour que tu sois contente. Pourtant, pendant le film, tu semblais plutôt ravie de ce que je te faisais non ? C'est quoi le problème ? Encore une histoire de pudeur ?

- Ravie de ce que tu me faisais ? J'étais comme une cocotte minute et la seule chose que j'ai sentie c'est ton manteau sous mes fesses quand je suis arrivée. Tu m'as dit pardon, tu as mis ton manteau sur tes genoux et plus rien. Tu parles d'un piment !

- Hein ? Mais mon manteau je l'ai mis à ma droite, pas à ma gauche ! Je t'ai dit "je viendrai m'asseoir à ta droite, donc tu étais à ma gauche !"

- Oui et bien j'étais en retard alors j'ai demandé à ma mère de garder ma place mais comme le film était commencé et que je ne voulais pas que tu m'engueules parce que j'avais dit à ma mère de venir, je lui ai dit de ne rien dire, que tu ne la reconnaîtrais pas dans le noir, et comme elle est miro, elle n'aurait rien vu de notre petit jeu.

- C'est ta mère qui était à ma gauche ???

- Et alors ? Arrête avec ma mère ! Elle n'a rien dit, elle était dans son coin, tranquille ! Elle t'a pas empêché de voir le film non ? Alors lâche-la un peu !

- C'est ta mère qui a eu l'idée de te garder ta place ?

- Oui.

- Et quand je t'ai proposé le scénario de notre petit jeu, hier soir, à table, tu es sûre qu'elle était couchée ?

- Oui, je crois, pourquoi ?

- Parce que ça m'étonne que ta mère vienne au cinéma en jupe et en chemisier sans rien en dessous !

Simone, horrifiée :

- Quoi ??? Oh p..... c'est pas vrai... Raoul... C'est pas vrai ? Qu'est-ce que t'as fait avec ma mère... qu'est-ce que t'as fait avec ma mère???

- Mais comment je pouvais savoir que c'était ta mère !!!

- Mais je sais pas moi, la texture, l'excitation, les réactions ! Le parfum !

- Et bien figure-toi qu'elle est très étonnante ta mère, elle réagit au quart de tour, comme sa fille !!! Et vérifie qu'il ne te manque pas un peu de parfum dans ton flacon parce que sa peau sentait comme la tienne !

- Mais ne me parle pas de la peau de ma mère !!!

- Et toi, quand j'ai mis mon manteau, tu n'as pas trouvé bizarre que je dise "excusez-moi" ?

- Tu m'as dit qu'on était comme des étrangers, je croyais que tu me vouvoyais pour le jeu !! T'es allé jusqu'au Raoul ???

- On est restés deux heures dans le noir, je suis allé jusqu'au bout du jeu... Comment tu voulais que je sache ?? Mets-toi à ma place !

- Si je pouvais revenir en arrière et me mettre à ta place, on aurait encore une famille unie et normale ! Mais c'est horrible !!! Non mais tu te rends compte Raoul ??? Tu as mis du piment dans la vie de ma mère au lieu d'en mettre dans notre couple !!!

- Mais c'est elle qui a tout prévu ! Elle a entendu notre petit jeu, elle s'est habillée comme tu devais t'habiller, elle a mis ton parfum et elle a proposé de te garder ta place parce que tu étais en retard !

- Mais elle ne ferait jamais une chose pareille !

- Ah oui ? Et pourquoi tu étais en retard tiens ? Raconte...

- ......... ma mère avait oublié son sac et m'a demandé d'aller lui chercher...

- Voilà !

- Mais de quoi suis-je le fruit ??? De quoi suis-je le fruit ???

A ce moment-là, Simone se réveille, secouée dans tous les sens par Raoul, et la mère de Simone fait irruption dans la chambre, affolée par les cris de sa fille. Simone se redresse dans le lit, regarde Raoul, puis sa mère, et hurle à sa mère :

- Qu'est-ce que tu fais dans notre chambre toi ? Tu es en manque de piment ? Tu viens pour la séance de minuit ?

Raoul :

- Mais qu'est-ce que tu racontes chérie...

- Toi tu ne me touches pas ! T'es même pas capable de faire la différence entre une pêche et une vieille pomme ! Mais tu t'en fous hein, tant qu'il y a des fruits, tu cueilles toi !

La mère :

- Simone, je crois que tu viens de faire un cauchemar...

- Maman, tu vas souvent au cinéma sans rien en dessous ? Faut que tu fasses attention, on s'enrhume vite à ton âge... Tu as aimé le film ? C'était bien hein ? Les personnages étaient vraiment bien fouillés ! Les natures formidablement mises à nu ! On sent que la réalisateur voulait qu'on aille au fond des choses avec lui !

Raoul secoue Simone :

- Simone, mais comment tu parles à ta mère ?? Tu es devenue folle ???

- Ah ça y est, tu as toujours détesté ma mère, tu as toujours été à deux doigts de l'insulter mais maintenant qu'elle les connaît, c'est le grand amour !

- Simone !!!!!!! Arrête !!!

Simone halète, regarde Raoul, puis sa mère, et demande :

- On est quel jour ?

- Vendredi

- C'est aujourd'hui qu'on devait aller au cinéma n'est-ce pas ?

- Oui...

- Oh merci mon Dieu.... Merci !

- Je ne savais pas que ça te faisait autant plaisir...

La mère :

- Vous allez au cinéma ? Je peux venir avec vous ?

- Naaaan !!!!!!!








Franck Pelé - Septembre 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire