Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

dimanche 27 octobre 2013

Pump up the volume



- Avoir une voiture qui monte à 250 km/h et rouler à 110, ne jamais dépasser la 7ème graduation d'un potentiomètre réglant le volume sonore qui en comporte 50, vivre dans trois pièces d'une maison de douze pièces, mettre toujours les mêmes fringues et laver celles qui ont l'odeur du placard pour le cas improbable où on les mettrait plus tard, acheter vingt livres par an et en lire deux, avoir accès à cent radios et écouter toujours la même, avoir la possibilité de découvrir des perles du cinéma et continuer de céder à la facilité de la rediffusion ou du film facile, avoir plein d'amis et inviter toujours les mêmes, pouvoir aimer comme dans "La nuit des temps" et se contenter d'aimer pour que ça fasse joli dans le tableau... C'est triste non ?

- Pourquoi tu dis ça ? Tu ne vas pas me dire qu'il n'y a aucun sous-entendu là...

- Aime-moi, fort, mets le pied au plancher, mets du son, pleine puissance, monte sur la table, change d'angle, Ô Capitaine mon Capitaine, lâche les chevaux, donne-moi tout ! Pourquoi garder le reste ? Pour qui ? Pour quand ?

- On peut perdre des points à dépasser la limite Simone... En tout cas se mettre en danger.

- Tu as encore des dents ou tu n'es plus bon qu'à goûter le jus de pomme à la paille ? Mais croque-la, la pomme Raoul ! Dévore le fruit et ne laisse rien ! Tu n'auras jamais trop d'amour pour moi, ne t'inquiète pas, et si tu te fais flasher, fais un sourire, ce ne sera que moi immortalisant le jour où tu auras récupéré ton permis de séduire...




Franck Pelé - octobre 2013 - Textes déposés SACD

1 commentaire:

  1. Quel plaisir de retrouver Simone; allez Raoul ne t’économise pas, aime la à fond la caisse!

    RépondreSupprimer