jeudi 28 novembre 2019

Les nouveaux sauvages



- Chérie, je n'arrive pas à légender cette photo viens m'aider !

- Oh Facebook !

- Pardon ?

- Non rien, ça me fait penser à Facebook ta photo... Officiellement c'est une jolie jungle où chaque animal a envie de raconter sa vie à tous les autres dans une formidable atmosphère de bienveillance mais en fait tout le monde se bouffe à la première posture un peu trop affirmée...

- C'est le léopard qui te fait penser à ça ?

- C'est un guépard Raoul...

- Tu es sûre ?

- Ah oui je suis sûre oui, mais forcément toi tu n'as connu que de la MILF à string léopard et aucune à string guépard donc tu ne sais pas faire la différence.

- Alors ça c'est totalement gratuit... Je n'ai connu aucune milf déjà, pour commencer, enfin à part toi je veux dire...

- Tu retires ça tout de suite !

- Ah tu vois ? Quand tu cherches c'est normal il ne faut pas s'offusquer, mais si on te cherche alors là c'est tout à fait inadmissible. Bon je retire. Quelle est la différence alors ? Les tâches sont plus grosses sur l'un que sur l'autre ?

- Non ce n'est pas tout à fait ça, c'est vrai qu'il y en a un qui est plus costaud, plus lourd que l'autre, le léopard est plus massif que le guépard qui lui est tout en muscles, très sec, comme un lévrier, un peu comme si je te comparais à mon frère.

- Et bien sûr je suis le plus lourd des deux...

- Raoul enfin, ne fais pas ta victime, on ne va pas non plus tout prendre comme une attaque personnelle, évidemment que tu es plus lourd que mon frère c'est une réalité.

- Remarque, plus sec que ton frère c'est compliqué, un saucisson peut-être, qui aurait séché douze ans au soleil...

- Gratuit...

- Pas plus que ta comparaison à deux balles Simone... Si je te dis que la lionne et la tigresse se ressemblent, un peu comme ta sœur et toi et que c'est toi la lionne parce qu'elle est plus lourde et plus touffue tu sautes de joie ?

- Moi je suis plus touffue que ma sœur ?

- Ah oui largement !

- Et comment tu sais ça ? Tu y connais quelque chose à la touffe de ma sœur ?? Tu as quelque chose à me dire Raoul ?

- Mais je parle de ta crinière chérie enfin !

- Quoi ma crinière ? Elle ne te plaît pas ma crinière ?

- Mais pourquoi dès qu'on fait un constat particulier il faut absolument que ce soit une critique, que ce soit contre quelqu'un ou contre quelque chose ???

- Et ben voilà, exactement comme Facebook c'est ce que je disais. Oui c'est ça, on ne peut plus rien dire, et on n'accepte plus rien de l'autre si ça ne va pas dans notre sens.

- Merci de le reconnaître !

- Oui c'est vrai pardon...

- Pincez-moi je rêve... tu as dit pardon immédiatement sans sortir quinze arguments gonflés de mauvaise foi ?

- Oui Raoul je sais ça va, j'ai dit pardon mais si tu commences à me titiller on peut y passer la nuit si tu préfères...

- Non non c'est bon... Bon donc c'est un guépard attaqué par des hyènes...

- Non des chiens sauvages... ce sont des "wild dogs" qui attaquent en meute...

- Et pourquoi tu me parles de Facebook sans arrêt, quelque chose t'a contrariée sur ce réseau ?

- Franchement ça devient un tribunal d'une violence inouïe, en fait quand les gens sont choqués ou simplement contrariés par ce qu'ils perçoivent comme de la violence ou juste une idée contraire à la leur, ils te font ton procès en te reprochant une position jugée malveillante avec une malveillance extrême ! C'est le royaume du faites ce que je dis mais pas ce que je fais...

- Ah oui je vois... moi aussi je me suis rendu compte de cette évolution...

- Tu crois que c'est une évolution ? C'est tellement faux-cul depuis toujours... Déjà il y a dix ans je me souviens de l'hypocrisie qui régnait... Quand Evelyne mettait une photo d'elle tout le monde commentait "trop belle", "magnifique", "superbe" ! Attends, je veux bien qu'on soit à l'époque de la bienveillance et du karma que l'univers te renvoie mais Evelyne elle a une tête de pilier de bar, elle a des poches sous les yeux tu pourrais y ranger ton gloss, elle a des cheveux on dirait de la laine de verre et un double menton plus épais qu'un triple cheese, alors superbe, magnifique, les gens qui disent ça, soit ils sont sur son testament, soit ils veulent lui emprunter du blé, soit ils font partie du Rotary Club des Faux-Culs de l'année ! Et vu ce qu'elle envoie à l'univers, elle ne devrait pas tarder à se prendre un frigo sur la tronche lors d'une innocente promenade en ville !

- Tu es dure là...

- Mais non je ne suis pas dure, ce n'est pas méchant, ce n'est pas contre elle, c'est la réalité ! Si je mets une photo de mon intestin grêle on va dire "superbe", "magnifique" ! J'exagère mais à peine...

- C'est vrai que si je dis que je me trouve moche ou vieux on va me dire "il faut s'aimer soi-même avant de pouvoir aimer les autres", et si je poste une photo de moi que je trouve pas mal, on va dire que je suis narcissique.

- Moi si je dis ce que je pense avec force et conviction, il y aura toujours un donneur de leçon ou un juge de paix foireux pour me dire ce qu'il faut penser, et le pire c'est que ces je-sais-tout te font la morale avec une agressivité qui tutoie la prétention, et si tu oses te défendre, donc juste répondre, on te sort le diptyque ego sur-dimensionné/narcissique, ah non je ne peux plus...

- C'est marrant juge de paix foireux... tu l'écris comment ?

- Quoi ?

- Non rien... et donc ? Pourquoi tu restes ?

- Mais comme tout le monde, pour dire ce que j'ai à dire ! Mais surtout pour partager, pour me nourrir, par curiosité, et puis on est tous pareil hein, c'est notre petit côté voyeur... On jure en claquant la porte mais on mate à travers toutes les fenêtres ouvertes, à l'affût de la faute, ou du truc intéressant... M'enfin surtout de la faute quand même. T'as l'impression de passer le code quand tu postes un truc, si y'a une erreur, t'as un jury composé de gens dont tu ne savais même pas qu'ils étaient là qui te disent "coupable" ! Et comme t'as pas passé le code, ils te refusent le permis de poster.

- Si tu vas voir J'accuse tu soutiens Polanski, si tu ne vas pas le voir tu es féministe extrémiste, si tu y vas juste pour le sujet du film, on dit qu'il ne faut pas dissocier l'homme de l'artiste, et les mêmes qui vocifèrent sur le cas Polanski lisent Céline ou vont à une expo Gauguin, si tu es juif tu te sens presque obligé de soutenir un film qui défend la mémoire d'une victime de l'antisémitisme, si tu n'es pas juif et que tu appelles au boycott certains te traiteront d'antisémite, si tu appelles une femme mademoiselle tu veux forcément la mettre à genoux, si tu es galant tu montres une forme de supériorité, si tu ne l'es pas tu es macho, si tu veux acheter un chien on te hurle dessus parce que tu n'adoptes pas, si tu en adoptes un on te dit quelle race il faut prendre et quel refuge a besoin de toi, si tu dis que tous les hommes ne sont pas violents on te chope par le statut et on te dépose sous la guillotine parce que ça sous-entend la négation de la femme battue, si tu dis que certaines femmes sont violentes, certaines femmes te regardent de haut, comme le faisaient ces hommes qui niaient l'évidence, ceux que ces mêmes femmes combattent aujourd'hui, donc oui, c'est vrai que c'est le siège social de l'ironie nauséabonde ces réseaux...

- Ce sont les nouveaux sauvages... Nous sommes les nouveaux sauvages...

- Par contre on peut toujours écouter Claude François et danser sur Alexandrie, Alexandra... alors que la moyenne d'âge de ses conquêtes était encore assez loin de la majorité... Artiste officiellement clean, fans officiellement innocents.

- Si tu manges de la viande, t'es une meurtrière, tu es LA responsable de la planète qui se barre en sucette, si tu mets une fessée à ton fils il faut aller voir un psy parce que tu le traumatises, tiens j'ai raconté ça à ma copine du Sénégal tu sais, elle m'a dit "mais vous les blancs vous êtes graves avec vos règles et vos petites séances d'auto-flagellation psycho machin truc, en Afrique, le gamin, il s'en prend une, et il est pas traumatisé je te promets, il file droit, et il prend pas d'anti-dépresseurs de sa vie !" Si tu te justifies de quoi que ce soit tu n'as pas le droit, si tu dragues t'es une fille de joie, si tu mets une photo de tes seins en photo de couverture on te traite de chienne

- T'as mis une photo de tes seins en photo de couverture ???

- Non c'est pour voir si tu dormais. Bref, mon Raoul, on ne sait plus communiquer. On a envie de tout et de rien, on veut donner et on ne sait plus recevoir, on veut recevoir et on ne sait plus donner, on veut aimer mais on veut tellement que l'autre nous aime à la perfection qu'on tapisse le chemin du bonheur de peaux de banane, ça consomme, ça zappe au premier accroc, les femmes ne veulent plus du sexe faible mais on va tellement vite qu'on a allègrement dépassé la parité et le sexe faible a changé de camp, les hommes se sentent castrés, ils prennent du viagra, ils fument ou ils boivent pour oublier tout ce qui les inhibe, ils n'osent plus mettre le moindre doigt dans l'engrenage de peur de freiner la révolution féminine, tu vois d'ailleurs, là normalement tu aurais dû répondre "moi j'aime bien freiner ta révolution chérie..." ou "ça dépend de l'engrenage..." mais tu n'oses plus...

- C'est vrai j'y ai pensé... Et c'est vrai qu'on en vient à réfléchir avant d'aller sur ce terrain... c'est moins spontané...

- Raoul, je t'ordonne, je te supplie, je te conjure de ne jamais renoncer à ton élan naturel à l'endroit de mon engrenage, si tu devais changer c'est toute ma machine qui en serait grippée.

- Tu ne m'as pas dit la différence entre guépard et léopard...

- Le guépard n'a pas de taches sur la tête, ou très peu, le léopard est couvert de taches, corps et tête.

- Tu en sais des choses mon amour...

- Raoul...

- Oui chérie...

- Tu veux bien mettre ta tenue de mécanicien ? J'ai besoin d'une petite révision je crois...

- Tu n'as pas peur que ça fasse un peu rustre issu du patriarcat et femme objet soumise ce tableau ?

- Tu vas voir si elle va être soumise la femme objet... Et puis on n'est pas obligé d'en parler sur Facebook...



Franck Pelé - Novembre 2019 - Textes déposés SACD

Photographie: Peter Haygarth

Aucun commentaire:

Publier un commentaire