Simone et Raoul

Simone et Raoul
Avant eux, le couple n'existait pas. (photo Marc Montezin)

samedi 2 mai 2015

Simone calling





- Qu'est-ce que tu fais ?

- Je révise le texte pour le casting de Simone.

- Simone ?

En voiture Simone, tu ne connais pas ?

- Non... ça parle de quoi ?

- De toi, de nous, des gens, des sentiments, des plaisirs, des larmes qui meurent, des sourires qui naissent, des amours profondes, des regrets, des extases, ça parle du rire, de la vie, d'égoïsme, de générosité, de folie, de ce qui vit entre les lignes, de ce qui fleurit sous les masques, tous mes amis qui ont lu Simone sont restés fidèles.

- Ah bah je vais le faire lire à mon mari alors... si en plus ça parle de bagnole...

- Ah non non, ça ne parle pas de bagnole, c'est une expression en voiture Simone, c'est un blog au départ,www.envoituresimone.fr, et comme ce blog a gagné un prix, l'auteur a trouvé un producteur pour l'adapter en format court, et là, ils vont tourner un pilote grâce à des fonds récoltés auprès des lecteurs enthousiastes. Tu peux aller voir la page En voiture Simone - le pilote si tu veux des infos sur le casting et tout le reste.

- Un pilote ? Je croyais que ça parlait pas de bagnole ?

- T'es compliquée Paulette quand tu t'y mets...





- Oui la Police ? Je voudrais signaler l'imminence de l'arrivée d'un personnage féminin dans notre milieu qui pourrait faire beaucoup de bruit... Elle s'appelle Simone. Non je n'en dirai pas plus... et je tiens à rester anonyme. Un indice ? Mais à quoi on joue là ? Mon nom est personne vous m'entendez ?




- Oui bonjour c'est Mademoiselle Mansfield, j'appelle pour le rôle de Simone... Je suis blonde et j'ai une poitrine à faire tomber tous les Raoul du monde...

- Ah mais ça ne suffit pas pour être comédienne Mademoiselle Mansfield...

- Et ben ça m'a suffi jusqu'à maintenant !

- Et puis que vous ayez des gros seins, des petits, des faux, des qui tombent ou qui regardent en l'air, là n'est pas vraiment la question. Il faut qu'elle incarne les mots autant qu'elle fait fondre par sa nature... Simone c'est la classe, le charme, le naturel, le flamme qui danse, la lumière qui jaillit, c'est LA femme. Elle incarne la femme, intemporelle, idéale, imparfaite et incontournable.

- Incarne ? Est-ce que ça a un rapport avec les ongles ? Parce que j'ai de très beaux ongles vous savez ! Et puis vous parlez de faux seins mais ça n'existe pas les faux seins, quelle drôle d'idée ! Comment on fait, ça se visse, ça se clipse ?

- ...ça va venir... il y a bien des fausses blondes...

- Mais... comment vous savez ça ? Vous connaissez Nina ? Vous connaissez mon esthéticienne ?

- Pas du tout non mais vous avez les sourcils charbon et les cheveux soleil, vous auriez dû finir le boulot... C'est comme si Miss Monroe avait un bouc, on y croirait moins...

- Comment osez-vous ??? Miss Monroe comme vous dites n'a peut-être pas de bouc mais elle couche avec le président, ça vous en bouche un coin ça hein ??? Le Président des Etats-Unis d'Amérique !!! Et c'est elle qui va rester dans l'Histoire ?

- Je pense oui... et je ne vois pas le rapport avec sa vie privée... Elle est plus proche de Simone que vous...

- C'est un complot ! Je suis dégoûtée !!! J'avais appris tous les textes par cœur ! Simone c'est moi ! La CIA va me savonner la planche et vous êtes dans le coup !!! Elle commence à me gonfler la Monroe, je vais la désaxer... Et ils peuvent venir en famille les Kennedy, rien à cirer ! Je balancerai tout à la presse ! Et je viens de faire tomber mon café, merde !!!!

- Vous êtes vulgaire, vous n'aviez aucune chance...

- Et ta mère c'est Simone, c'est vulgaire ça ???

- Je lui dirai, elle va adorer...





- Yes John c'est ton frère.

- Pourquoi tu dis yes ? Ça ne ressemble pas à notre éducation...

- Bah parce que je suis américain !

- Fair enough... ok je valide. Je t'écoute.

- Dis donc y'a Tim qui m'a appelé des bureaux d'écoute de la CIA et apparemment y'a la blonde qui voudrait balancer...

- Elle ne ferait jamais une chose pareille...

- Non pas elle l'autre.

- Les flotteurs ?

- Oui

- Je vais réfléchir, on va lui passer l'envie... Je vais appeler Frankie, ou Martin... Je vais voir. Merci... Les enfants vont bien ?

- Ils m'arrosent avec le jet d'eau, c'est le Viet Nam mon pote ! Oui ça va super, mais et toi ? Je te sens un peu distant... Tu vas bien ?

- J'ai fait un rêve bizarre, dans une décapotable, un truc pas terrible à raconter...

- De toute façon tu ne crois pas aux signes toi non ?

- Non






- Oui bonjour je voudrais parler à Frank Sinatra s'il vous plaît.

- De la part ?

- De John Kennedy

- C'est ça et moi je suis Bobby Ewing

- Qui ça ?

- Un type de Dallas

- C'est marrant que vous me disiez ça parce que figurez-vous que je fais un rêve récurrent en ce moment et...

- J'ai pas le temps pour des blagues de ce genre Monsieur, je vais raccrocher.

- Tu t'appelles Hector Morales, tu réponds au téléphone de Frankie depuis deux ans, sept mois et trois jours, tu t'es mariée en septembre dernier avec Carlota, dont le père tient le drugstore à l'angle de la 7ème et de Park Avenue, tu détestes les épinards mais tu ne dis jamais non à un rhum cubain, tu dors sur le côté, tu ronfles entre deux et quatre heures du matin, tu as une Chevrolet marron avec le capot beige, tu planques un 9 mm dans ta boîte à gants et tu dois 3988 dollars à ton beau-père depuis sept ans, ça te va là ?

- Heu... 3997 dollars exactement...

- Je n'ai pas eu le dernier rapport de mardi avec les intérêts de la semaine en cours. Frankie est là ?

- Oui je vous le passe Monsieur le Président...

- Oui allô ? John ? C'est toi ?

- Excuse-moi de te déranger Frankie mais j'ai un petit souci avec l'autre furieuse de Mansfield qui menace de tout balancer sur Marilyn et moi. Si Jackie apprend ça, elle va aller au grec et je peux pas me permettre qu'elle mange gras en période électorale, surtout si le gras est armateur tu vois le genre ?

- Mais pourquoi elle veut balancer ? Elle a des revendications ?

- Elle veut jouer Simone, un rôle créé par un français qui a rejoint une prod française pour l'adapter en format court.

- Ah... oui mais alors là je peux rien faire... et à propos, tu sais s'ils ont trouvé Raoul ou pas ? Parce que Raoul, c'est du sur-mesure pour moi !

- Attends t'es sérieux là ? Je t'appelle en personne pour que tu me sortes du pétrin et tu me parles casting ??? Je vais te montrer qui c'est Raoul dans ce pays moi !

- Attends ! Attends... Je vais te chanter une chanson... tu veux ? Calme-toi... Happy birthday to you Mister President... Happy Birthday...

- Arrête tes conneries tu peux pas lutter... Je suis déçu Frankie... Je vais appeler Martin...







- Oui Martin c'est John.

- Salut John.

- Dis donc, j'ai un petit souci avec Jayne Mansfield là, elle veut mettre à mal l'Amérique, donc le monde entier, et je me suis dit que ce serait pas mal que tu lui mettes autre chose dans la tête...

- C'est à dire ?

- Bah tu sais comme moi que les blondes aiment bien les blacks, et vice-versa, peut-être que si tu lui expliques le Black Power elle va me lâcher avec Simone.

- Qu'est-ce que c'est que ces conneries ? Tu sais où j'en suis avec vos caricatures à la noix qui durent depuis trop longtemps ? En garde à vue ! Et tu sais pourquoi ? Parce que je veux que les noirs aient autant de droits que les blancs ! Et aucun membre du gouvernement n'est venu me soutenir ! Et toi tu m'appelles pour que je te rende service parce que les blondes aiment bien les blacks ?

- Et vice-versa...

- Déjà dire black c'est stigmatiser, tu dis noir, ou les noirs, et ça va très bien, vous avez tous peur de dire "noir" mais il ne faut pas avoir peur, c'est avec la peur que commencent les différences !

- Mais oui mais regarde aussi, je t'appelle pour que tu me files un coup de main et tu me fais un discours ! C'est dingue ça... Si ta femme ne met pas assez de sel tu lui fais un exposé sur le goût des autres ?

- Pourquoi le sel ?

- Hein ?

- Pourquoi le sel et pas le poivre par exemple ? Tu aurais pu choisir le poivre dans ton exemple, et bien non, tu as choisi le sel, le blanc, toujours le blanc. Et pourquoi pas assez ? Tu aurais pu dire qu'elle avait mis trop de sel, comme on met trop de blanc, mais non, tu as dit pas assez...

- Bon, tu sais quoi Martin ? Je vais te rappeler plus tard. Moi je n'ai aucun problème avec les blacks, enfin les noirs, on est tous frères, tiens d'ailleurs je vais demander à ton frère, c'est le genre de plan qui va lui plaire à Burger.

- Il se lance dans la création d'entreprise, il n'a pas une seconde à lui, oublie.

- Vous êtes forts chez les King... tu sais, j'avais juste pensé à toi pour que tu fasses un petit tour vaudou à la Mansfield, rien de plus.

- Tssssssst. Tu stigmatises. Pourquoi elle veut balancer ? C'est qui cette Simone ?

- Une femme à jouer, un rôle idéal.

- Elle est noire ?

- Bah non puisque Jayne peut le jouer.

- Et pourquoi elle serait pas noire ?

- ... je ne sais pas... elle pourrait j'imagine...

- Tu lui changes son prénom, elle s'appelle Annette et elle est noire et je t'arrange une sortie en douceur avec Air Jayne.

- Mais En voiture Annette ça veut plus rien dire !

- On s'en fout, si elle est noire, personne ne regardera la voiture. 






- Oui Jane... Lieutenant Harrison bonjour... Dis-moi j'ai reçu un appel anonyme hier et je suis sûr d'avoir reconnu ton père

- Ah ça m'étonnerait il aurait appelé en masqué non ?

- Je ne sais pas comment il était fringué mais à la voix, c'est Henry c'est sûr. J'ai vu Douze hommes en colère douze fois.

- T'as eu du pot qu'ils n'étaient pas soixante... Et il voulait quoi papa ?

- Me prévenir de l'arrivée imminente d'un personnage féminin qui allait faire du bruit dans le milieu...

- Haaaaan ! C'est pas vrai... il sait pour Simone...

- Mais oui, il parlé de Simone c'est exact ! Tu sais quelque chose ?

- Je sais que je suis exactement taillée pour ce rôle et que si mon père a balancé l'info trop tôt je l'envoie au fin fond de l'Ouest apprendre l'harmonica !!! Il est relou mon père quand il s'y met franchement... Je vais appeler Warren... S'il n'est pas occupé avec une de ses 5000 maîtresses, il pourra peut-être me donner la réplique...






- Warren c'est Jane, ça va ?

- Hey Jane ! Heu Jane... laquelle exactement ? Jane Russell ? Jane Fonda ? Jane Birkin ? Jane Calment ?

- T'es vraiment un p'tit con Warren...

- Ah Jane ! Je te reconnais là...

- Dis, tu sais que c'est parti pour Simone et Raoul ?

- Quoi le casting ?

- Non ne dis pas ce mot-là malheureux ! On n'est pas du bétail ! Non... les auditions s'il te plaît... Un casting c'est une foire, c'est la Nouvelle Simone avec un jury, non là, ils veulent juste trouver la Simone idéale et son chéri préféré, et ils vont auditionner des comédiens confirmés pour mesurer l'évidence au moment de l'incarnation...

- Ouh là, longue phrase... Je suis un peu coincé au niveau intestinal là, je suis désolé Jane mais il faut que tu fasses court, bref, précis, limpide.

- Tu veux être Raoul ou pas ? Et d'après ce que je sais, tu pourrais faire tomber le président si tu acceptes.

- Qu'est-ce que c'est que ces conneries ?.

- Jayne Mansfield menace de tout balancer sur Kennedy et Monroe si elle n'obtient pas le rôle de Simone, alors on auditionne toi et moi, on emporte le morceau et on déclenche un scandale interplanétaire !

- Wow... ça me tire c'est terrible... dépêche-toi parce que j'ai une commission importante à faire là...

- Mais je viens de tout te raconter en détails ! Putain c'est pas vrai ! Mais toi dès qu'une femme te parle habillée ou à distance ça compte que dalle ! Je te parle d'un projet en or pour notre carrière et d'un scandale de dingue en gestation et toi tu me parles de tes intestins ! Tu crois que tu vas faire tomber JFK avec une commission Warren ???





- Mais non Robert je te promets que je n'y suis pour rien moi ! Je n'ai rien à voir avec cette histoire de commission Warren ! Et je n'ai pas 5000 maîtresses ! Là je suis Dir Cab pour McGovern, et je peux te dire que j'ai autre chose à faire que de m'occuper des militantes ! Les seules urnes qui auront mon bulletin seront électorales !

- Grande classe Warren...

- Oh ça va Robert... tu te crois beau gosse avec ta moustache ?

- Comment tu sais que je me laisse pousser la moustache ? Il n'y a que ma femme qui est au courant...

- Je... c'est parce que ça s'entend... ta lèvre supérieure ne vibre pas pareil quand tu parles ? t'entends pas toi ?

- Warren, si tu as touché UN cheveu de ma femme je te promets que tu auras peur des blonds jusqu'à la fin de ta vie...

- Ah non, je ne lui ai pas touché un seul cheveu par contre !






- Oui chérie c'est moi... Dis donc mon cœur, tu as vu Warren dernièrement ?

- Pour notre petite séance ciné oui, jeudi dernier, comme tous les jeudi... pourquoi ?

- Il a été normal avec toi ? Je veux dire... enfin... vous avez vu quel film ?

- Hair ! C'était top ! Oui il était comme d'hab, après on est allé chez lui il a voulu qu'on se fasse deviner les chansons en les mimant...

- TOUTES les chansons ?

- Heu... oui... mais tu connais Hair toi ?

- J'ai failli jouer dedans ! J'ai tout chanté mille fois pendant les auditions, j'ai révisé six mois dans ma Ford fiesta rouge !

- Attends... Ta Ford fiesta rouge ? Ne me dis pas...

- Quoi... (faussement étonné, il sait qu'il va se faire griller...)

- Ne me dis pas que ça vient de là Redford...

- Fallait que je trouve un nom très vite et ça m'est venu immédiatement.

- Oh le mythe qui se brise !!!

- Bon, je dis rien pour Hair et tu dis rien pour la voiture...

- Ok ça marche. De toute façon on n'a pas mimé la chanson à laquelle tu penses avec Warren...

- Ah bon ? Bah alors je me suis fait avoir là !

- Non parce qu'on a fait Black boys / White boys quand même... et j'ai trouvé direct. Il mime super bien Warren en même temps... mais j'ai aussi du talent pour reconnaître ses mimes non ?






- Oui John c'est Marilyn... Oui Monsieur le Président pardon...rrrroooo ça va, t'es pas sur écoute non plus...

- Je ne sais pas, Nixon me dit toujours qu'on ne risque rien mais je me méfie... Dis-moi tu sais que la mère Mansfield veut tout balancer sur nous si elle n'a pas le rôle de Simone ?

- Hein ? Mansfield ? Pour Simone ??? Mais à part flotter si elle tombe à l'eau elle veut proposer quoi de particulier Mansfield ? Simone c'est moi non ?

- Ah bah pour moi oui c'est évident... même si apparemment ils cherchent plutôt une brune.

- Oui et bien ils disent ça parce qu'ils ne m'ont pas encore vue. Je peux te dire que s'ils me voient en couleur, ils ne vont pas avoir besoin de sept ans de réflexion pour se rêver à ta place mon Raoul !

- Tu es en noir et blanc là ?

- Oui mais je vais me changer.

- Tu es encore au bureau ?

- Oui.

- Avec l'autre pervers ?

- Oui...

- Et il croit toujours qu'il a ses chances ?

- Malheureusement oui...

- Il se met le doigt dans l’œil n'est-ce pas ?

- Non en fait juste à côté, t'as des gens qui ratent tout, c'est comme ça, c'est dingue... Bon je te laisse chéri, il faut que j'appelle Madame Robinson pour samedi soir. Et dis à la Mansfield que Simone peut être blonde à la seule condition que ce soit moi qui la joue. Il est des blondeurs qui ne passent pas l'été. Alors imagine à la télé...




- Oui bonjour je voudrais parler à Madame Robinson s'il vous plaît...

- C'est de la part ?

- Marilyn, une amie.

- Elle n'est pas là je suis désolé...

- Vous êtes ?

- Un ami...

- Mais pourquoi je n'entends rien autour de vous ?

- C'est le son du silence.

- Vous pouvez parler anglais s'il vous plaît ?

- This is the sound of silence.

- Oh... ok... fair enough... please tell Mrs Robinson I'll call tomorrow...





- Oui Jackie c'est Frankie... dis-moi, tu savais que Marilyn couchait avec ton mec ?

- Arrête... Non c'est impossible il n'aime que les brunes...

- Oui bah tu ferais mieux d'ouvrir un peu plus les yeux parce que Jayne Mansfield aurait menacé de tout balancer si elle ne jouait pas Simone...

- Je n'en reviens pas... Je croyais qu'elle était avec Montand !

- Cette époque perd ses valeurs, de Montand on ne passait pas du coq à l'âne...

- Tu parles du président là ?

- Bon allez je t'emmène manger, un grec ça te dit ?

- Moi vivante je ne me taperai jamais un grec. J'ai horreur de ça. Viens à la maison plus tôt.

- Je ne peux pas, je fais The Voice dans deux heures, tu habites trop loin.

- Bon... il faut que je lui mette quelqu'un dans les pattes... Je vais appeler Sophia. Merci Frankie à bientôt, bon courage pour The Voice, je suis sûr que tu peux gagner, tu imagines la trace que tu laisserais dans l'histoire ? Je pourrais venir t'encourager tiens, c'est dans deux heures tu dis ?

- Mais c'est un grec qui présente.

- Ah non oublie alors. Je vais me faire Thalassa en replay. Bisous







- Oui Steve c'est Jackie... Dis-moi tu aurais le numéro de Sophia ?

- Salut Jackie... pourquoi j'aurais le numéro de Sophia ?

- Oh allez pas à moi s'il te plaît, je sais très bien que tu as les numéros de toutes les Simone du monde. Et Sophia, elle est dans le top 10 des Simone non ?

- Ah Sophia, à son top, elle peut concurrencer Audrey Hepburn, Raquel Welch et Jacqueline Bisset pour le rôle. Attention à l'anglaise aussi, Diana Rigg, la fille de Chapeau melon, elle a un charme fou. Tara King aussi d'ailleurs.

- Bon, je te fais confiance Steve, je sais que tu as du goût, sauf pour les tapis...

- Ok, je te donne son 06 ?

- Je t'écoute...

- Ah non elle est sur scène là, je te donne le fixe du backstage.








- Oui allô ?

- Sophia c'est Jackie.

- Oui Jackie, que se passe-t-il ? Pourquoi tu m'appelles ici ?

- C'est Marilyn, elle veut passer le casting pour jouer Simone.

- Mais c'est moi Simone !

- Oui, c'est toi, j'en suis aussi convaincue, je voudrais lui donner une petite leçon, tu ne voudrais pas te rendre au casting le même jour qu'elle ?

- Pourquoi... ça concerne John ?

- Disons qu'il ne peut y avoir qu'une Simone dans le lit de mon Raoul et apparemment elle a voulu passer le casting là aussi...

- Bon, je m'en occupe, tu peux compter sur moi. Mais de toute façon, ce rôle il est pour moi, c'est LA femme.

- Il va quand même falloir que je lise ce rôle, tout le monde m'en parle...

- Ah non ! Tu as trop de relations et ce serait faussé !

- Bon... merci Sophia...

- Je t'en prie. Embrasse John pour moi.



F.P.











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire